Comment est née la légende de Bloody Mary

Bloody mary 1

 

Bloody Mary, Bloody Mary, Bloody Mary… Légende urbaine, jeu, réalité ou fiction? Selon la légende, Bloody Mary est basée sur une histoire vraie, ou du moins sur certaines variations historiques. Mais comme il y a tellement de versions de l’histoire qui flottent, nous ne pouvons que supposer. Mais si…

Invocation de Marie

L’invocation de l’esprit de Bloody Mary n’est pas pour le délicat. En fait, seuls les participants les plus audacieux, ou plus probablement, les plus téméraires s’engagent dans ce jeu de hasard risqué.

Mais pour beaucoup, ce n’est pas du tout considéré comme un jeu, mais comme un moyen d’ouvrir un portail vers le monde invisible des esprits et de les inviter, ou du moins l’un d’entre eux.

Le jeu commence avec le participant debout devant un miroir, de préférence le miroir de la salle de bain dans la plupart des cas. La superstition dérivée du XVIIIe siècle et transmise jusqu’à nos jours confère à la croyance populaire que les miroirs peuvent contenir les âmes des défunts et sont un portail vers le monde des esprits.

Il est de coutume de les couvrir, ou de détourner tous les miroirs de la maison après une mort de peur de voir l’esprit du défunt apparaître dans le miroir, sous leur nouvelle forme fantomatique.

Il y a l’allumage traditionnel de la bougie puis l’invocation de l’esprit en l’appelant par son nom. Dans certaines pratiques religieuses, l’allumage de la bougie éloigne souvent les mauvais esprits, mais dans d’autres religions où l’on invoque les morts, l’allumage rituel de la bougie, ainsi que des incantations, est censé faire signe aux esprits de se manifester. C’est également le cas lors de la convocation de Marie.

Invoquer Marie nécessite le bon chant. « Je crois en Mary Worth » est la phrase clé selon une version, mais d’autres exigent le cri de « Kathy, viens! » ou la répétition de « Bloody Mary » dans le miroir trois fois ou autant de fois que le rituel l’exige. Parfois Bloody Mary obtient plus d’un script et est invoqué par des appels de « Bloody Mary! J’ai tué ton bébé! ».

Certaines variations de l’invocation incluent le fait de tourner en rond avec les yeux fermés, d’autres variations utilisent des incantations différentes, et d’autres se concentrent simplement sur le miroir et attendent que la ressemblant à Marie leur apparaisse.

Lors de la dernière invocation, l’esprit de Marie apparaîtrait à la personne malchanceuse qui joue, et l’une des conséquences indescriptibles suivantes se produit:

– Ils meurent de peur après avoir aperçu son horrible visage ensanglanté dans le miroir.

– Devenir fou.

– Laissez-vous emporter dans le miroir, piégé dans le monde infernal de Marie pour l’éternité.

– Ou bien Mary n’apparaîtra peut-être pas immédiatement, mais plus tard, lorsque la victime s’attend à ce qu’elle arrive, elle termine le travail.

Semble un peu bizarre? Selon les contes, certains croient vraiment que c’est vrai.

Qui était Bloody Mary?

Son histoire est racontée lors de soirées pyjamas, de feux de joie et de passionnés de légendes urbaines. Elle était une reine, un fantôme, une femme ou une fille défigurée, un meurtrier d’enfants et une sorcière en vedette dans le folklore occidental. Elle porte également plusieurs noms. Bloody Mary, Mary Worth, Mary Worthington, Hell Mary.

Voici quelques-unes des histoires entourant la légende.

Mary Tudor, Marie d’Angleterre

Mary Tudor (2-18-1516 – 11-17-1558) Sur le trône (1553-1558) était le seul enfant d’Henri VIII et de son épouse Catherine d’Aragon. Elle a succédé au trône après celui de son demi-frère Edward VI et est connue pour avoir tenté de restaurer l’Angleterre au catholicisme romain, qui a été mené de force.

Certains historiens ont appelé Mary Tudor « Bloody Mary » parce que tant de personnes ont été mises à mort à cause de l’hérésie pendant son règne. Mais tous les historiens ne sont pas d’accord avec cela.

Il a été estimé que pendant les persécutions mariales, près de 300 protestants ont été persécutés et brûlés sur le bûcher pour leurs croyances.

Elizabeth Bathory: la comtesse cramoisie (1560-1640)

L’histoire nous parle de la belle et méchante comtesse, Elizabeth Bathory, qui aurait torturé et assassiné au moins 650 jeunes filles et femmes paysannes, et tout cela pour la vanité.

Elizabeth baignait dans le sang chaud et frais de ses victimes afin de conserver sa beauté et sa jeunesse, ou du moins elle le croyait.

Mais elle avait également un besoin tordu de torture et de soif de sang, dont elle tirait un grand plaisir. Beaucoup de jeunes filles ont eu un sort sombre car la comtesse croyait que leur sang vierge était un sérum pour les jeunes et anti-rides.

Bathory aurait également bu du sang, mais tout le monde n’est pas d’accord avec cette histoire.

The Vain And Malevolent Mary Worth

On pensait qu’elle était très belle et assez vaine. Elle a passé beaucoup de temps à regarder sa propre image dans un miroir et était très absorbée. Un jour, elle a eu un accident et a été défigurée. Elle n’était pas autorisée à regarder son image.

Mais un jour, elle a trouvé un miroir et a vu son visage détruit. Elle est littéralement devenue folle. Elle est ensuite entrée dans le miroir et a disparu pour toujours, jurant de faire de même à quiconque l’appellerait.

D’autres adaptations parlent d’une rivale jalouse qui l’a défigurée avec un couteau par jalousie. D’autres versions encore racontent un accident de voiture qui l’a gâchée à vie, la rendant ainsi folle.

Un autre récit est celui d’une mère célibataire Mary Worth qui a eu un bébé diabolique et horriblement déformé. Les villageois ont emmené son enfant en pensant que c’était un rejeton de Satan et l’ont assassiné.

Puis elle a été battue sans merci quand elle est devenue inconsolable à la mort de son bébé, et les villageois ont dit qu’elle était de même avec Satan.

Elle a reçu un miroir après avoir été battue. Quand elle a aperçu le visage ensanglanté et détruit dans le miroir, elle les a maudits. Alors qu’elle était mise à mort, ses derniers mots mourants étaient que si quelqu’un prononçait son nom, elle reviendrait chercher vengeance sur eux pour sa mort et son bébé.

Mary l’enfant sorcière meurtrière

Mary vivait profondément dans la forêt et vendait des remèdes à base de plantes. Les villageois l’ont traitée de sorcière. Personne n’a osé bouleverser la vieille sorcière de peur que ses vaches ne sèchent, que ses récoltes échouent ou que ses enfants tombent malades.

Mais quand les petites filles du village ont commencé à disparaître sans laisser de trace, les parents ont commencé à avoir des soupçons sur la sorcière dans les bois. Quand ils sont allés l’interroger, ils ont été choqués lorsqu’elle a ouvert la porte.

Elle était visiblement plus jeune et très attrayante. La sorcière a nié avoir eu connaissance des disparitions, mais les villageois croyaient que la magie noire et le meurtre étaient à l’origine de la nouvelle forme de la sorcière et des filles disparues.

Puis une nuit, une fille d’agriculteurs s’est réveillée de son sommeil et s’est dirigée vers les bois. Ses parents ont suivi l’enfant, essayant de la réveiller mais elle semblait en transe. La fille s’est ensuite séparée de ses parents et s’est précipitée dans les arbres.

Bientôt, les voisins sont venus aider le couple. Ils ont trouvé la fille dans les bois profonds faisant signe à la sorcière, qui lui a jeté son mauvais sort. Lorsque la sorcière a vu les villageois, elle a tenté de s’enfuir, mais pas avant d’être appréhendée.

Elle a été brûlée sur le bûcher. Mais avant de mourir, elle les a tous maudits et a dit que si quelqu’un prononçait son nom, elle reviendrait les tuer. Plus tard, derrière la maison des sorcières, les corps des filles disparues ont été découverts dans des tombes peu profondes.

D’où le nom de Bloody Mary, car la sorcière avait utilisé leur sang juvénile pour revenir sur les années.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal/https://www.preuvesduparanormal.fr

Source : ANOMALIEN

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 20/04/2021