Brighton : deuxième ville la plus hantée du Royaume-Uni

Brighton ukBrighton est une ville dont le quotidien est rythmé par des événements singuliers. Souvent drôles et farfelus, les faits et méfaits qui s’y produisent prennent pourtant souvent une tournure sombre et mystérieuse.

source paris-normandie

 

C’est ainsi que la grande station balnéaire a été désignée deuxième ville la plus hantée du Royaume-Uni à l’automne dernier, par le site spécialisé Paranormal Database. Il a établi ce classement après avoir recensé les observations de spectres, fantômes et autres esprits à travers tout le pays. Avec un total de 140 incidents paranormaux recensés au cours des dernières années, la ville balnéaire arrive juste derrière Londres et ses faubourgs brumeux.

 

voici une histoire sur un des magasin de la vile :

 

Des fantômes dans un magasin de guitares

La vidéosurveillance du GAK révèle un événement mystérieux.

La vidéosurveillance du GAK révèle un événement mystérieux

 

Des images de vidéosurveillance diffusées par l’un des plus célèbres magasins de la ville la semaine dernière tendraient à prouver que des spectres continuent encore aujourd’hui d’arpenter les ruelles labyrinthiques du centre-ville.

Situé au cœur du quartier de North Laine, réputé pour son ambiance hédoniste et ses centaines de boutiques indépendantes, le GAK (Guitar, Amp & Keyboard Centre) est une véritable Mecque pour tous les musiciens qui se respectent.

On y vient de loin pour trouver des instruments rares et même des pièces de collection ayant appartenu à plusieurs stars du rock. C’est au sein de ce temple de la musique que des événements inexplicables se sont produits mercredi dernier un peu après 5 heures.

En arrivant à la boutique, les employés ont découvert une étiquette de prix, pourtant solidement attachée à une guitare, gisant à même le sol, et ont remarqué que plusieurs instruments avaient bougé. Ils ont donc consulté les images de vidéosurveillance et, à leur grand étonnement, ont vu une ombre blanche parcourir l’une des salles du grand magasin.

Quelques minutes plus tard, l’étiquette de prix en question se détache et tombe par terre, avant que deux guitares ne se mettent mystérieusement à trembler.

Pourquoi ces deux instruments-là seulement et pas les autres situées tout autour ?

 

 

Après la diffusion des images sur le compte Facebook du GAK, de nombreux internautes y sont allés de leur hypothèse. S’agissait-il du fantôme d’une ancienne gloire du rock revenue mettre la main sur une guitare qui lui appartenait jadis, ou bien simplement d’un gros courant d’air ? À la vue des images, le mystère reste entier...