5 cas notoires de hantises violentes de poltergeist!

Diable 1

 

Les meubles et les objets qui se déplacent de leur propre gré, les murs qui tremblent et les bruits inexpliqués sont tous les signes distinctifs d’une hantise traditionnelle, mais que se passe-t-il lorsque des mains invisibles commencent à pincer et à pousser et, dans certains cas, à faire bien pire?


Dans la parapsychologie, un poltergeist (qui est l’allemand pour «fantôme bruyant») est un type d’esprit ou autre entité surnaturelle qui est responsable de perturbations physiques, telles que des bruits forts et des objets déplacés ou détruits et, dans de rares cas, même des attaques physiques sur les vivants. La perspective de vivre avec un poltergeist dans votre propre maison est terrifiante, et pour les personnes impliquées dans ces histoires, un cauchemar qui est rapidement devenu une réalité surprenante.

Les cinq cas suivants d’activité poltergeist ont été notés dans l’histoire non seulement pour la férocité des phénomènes paranormaux mais aussi la nature violente des attaques.

1. Thornton Health Poltergeist

Pendant près de quatre ans, une famille de Thornton Health, en Angleterre, a été tourmentée par un poltergeist vicieux. Cela a commencé lorsque leur radio a commencé à s’allumer spontanément pendant la nuit, faisant exploser une station en langue étrangère. Pendant Noël, un ornement a volé à travers la pièce et leur arbre a commencé à trembler violemment. Lors de la réception des invités, il y a eu des coups forts à la porte, avant que la porte ne s’ouvre elle-même de son plein gré et que toutes les lumières de la maison ne s’allument. Terrifiée, la famille s’est tournée vers un média local qui a confirmé la hantise et a dit au couple que le nom du poltergeist était Chatterton.

Cet esprit, leur a dit le médium, avait vécu dans la maison pendant sa vie et considérait désormais la famille comme des intrus. Les recherches ont confirmé qu’il y avait en effet un fermier du nom de Chatterton qui avait auparavant vécu dans la maison. Ne voulant pas partager leur maison, la famille s’est éloignée et la hantise a pris fin. Fait intéressant, depuis lors, aucun autre résident ne s’est plaint d’esprits agressifs ou d’activité paranormale.

2. The South Shields Poltergeist

5 cas de violents poltergeists qui ont choqué le monde

Le South Shields Poltergeist empilait régulièrement des chaises chaque nuit.

Le South Shields Poltergeist a terrorisé une famille à l’été 2006. Il empilerait des chaises, des armoires ouvertes et claquerait les portes comme de nombreux autres cas de poltergeist signalés. Celui-ci était unique, cependant, en ce qu’il semblait fixer et posséder des jouets pour enfants. Le couple a trouvé des choses comme un cheval à bascule suspendu au plafond et un animal en peluche tenant un cutter. Une nuit, il y a eu un barrage de jouets volants et 13 rayures sont mystérieusement apparues sur le dos du mari. Le poltergeist écrivait des messages menaçants sur un tableau blanc et envoyait même des messages texte au couple, indiquant généralement son intention de les tuer. Les chercheurs de Paranormal ont confirmé la hantise, et bien que les noms du couple n’aient jamais été divulgués, nous ne pouvons qu’espérer qu’ils ont trouvé un nouvel endroit pour vivre.

3. Le Pontefract Poltergeist

5 cas de violents poltergeists qui ont choqué le monde

30 East Drive à Pontefract, domicile d’un poltergeist qui a terrorisé la famille Pritchard.

Ce poltergeist est considéré comme l’âme d’un moine qui a été tué au cours de la 16 esiècle et est ainsi surnommé le moine noir. Ce poltergeist hantait une famille dans les années 1970 et est considéré comme le poltergeist le plus violent de l’histoire européenne. La famille surnommait leur copain fantôme Fred, et Fred laissait souvent des flaques d’eau sur le sol, jetait des objets et brisait des œufs. Toutes ses actions n’étaient pas aussi inoffensives, car on prétend qu’il a également agressé physiquement certains des résidents. Il a porté la fille de 12 ans, Diane, en haut des escaliers par le cou, laissant une ecchymose en forme d’empreinte de main quand il a fini. Il a également tenté de l’étrangler avec un câble électrique. Le voisin de la famille, Carol, affirme également avoir rencontré et parlé à Fred, disant qu’il déteste toute personne vivant dans cette maison. Il est maintenant vide, et Carol dit que Fred a promis de se débarrasser de toute personne vivant dans cette maison dans les 12 mois suivant son emménagement

4. Le poltergeist d’Enfield

5 cas de violents poltergeists qui ont choqué le monde

Janet Hodgson et sa sœur dans leur chambre où la plupart des activités paranormales ont eu lieu

Peggy Hodgson, une mère célibataire de quatre enfants, a été terrorisée par le désormais célèbre «Enfield Poltergeist» dans sa maison en 1977. Cela a commencé avec ses enfants se plaignant que leurs lits bougeaient, mais Peggy pensait que ce n’était que leur imagination enfantine au travail. Cela a changé les jours suivants, alors qu’elle commençait à voir des coffres traverser la pièce et des tiroirs s’ouvrir et se fermer sous ses yeux. Les billes et les jouets volaient dans la pièce et étaient trop chauds pour être ramassés. Elle a fait sortir ses enfants de la maison et a fait vérifier les locaux par un voisin. Il n’y avait personne là-bas. Peggy a appelé la police lorsqu’elle a entendu frapper aux murs et l’officier qui est arrivé les a également entendus. Elle a même écrit à leur sujet dans son rapport après avoir vu une chaise de cuisine se déplacer dans la pièce.

Il y avait plusieurs témoins de ces événements en dehors du policier. Maurice Grosse de la Society for Psychical Research prétend avoir vu des billes voler sur lui, des portes s’ouvrir et se fermer et d’étranges changements de température. Peut-être le plus intéressant de tous, Grosse prétend également avoir parlé directement avec le poltergeist qui a parlé par l’intermédiaire de la fille de Peggy, Janet. Bien que possédée, Janet se faisait appeler Bill, qui a dit qu’il était mort d’une hémorragie cérébrale dans la maison quelques années auparavant. Aussi soudainement que la hantise a commencé, les événements ont cessé de se produire en 1978 et rien de surnaturel ne s’est produit à la maison depuis.

5. Poltergeist d’Esther Cox

5 cas de violents poltergeists qui ont choqué le monde

La maison louée par la famille Cox à Amherst, en Nouvelle-Écosse, dans les années 1870.

Esther Cox vivait avec ses deux sœurs et le mari de sa sœur en 1878 lorsqu’elle a commencé à être tourmentée par un violeur poltergeist. Cela a commencé à la déranger dans son sommeil, provoquant un gonflement de son corps et une forte détonation. Lorsque sa famille est venue enquêter, ils ont découvert que ses couvertures étaient collées aux murs. Les efforts pour essayer de les retirer ont été infructueux, mais finalement, l’esprit les a laissés partir. Une nuit, le médecin d’Esther, le Dr Carritte, observait son sommeil lorsque son oreiller a commencé à bouger sous sa tête. Il a essayé de l’arrêter, mais le poltergeist était trop fort. Sur le mur, il a vu une main invisible gravant les mots: « Ester Cox, tu es à moi pour tuer! » Ce n’est que lorsque le poltergeist a commencé à mettre le feu, Esther a quitté la maison pour essayer de se débarrasser de l’esprit. C’était en vain,

Finalement, Esther a rencontré Walter Hubbell, qui a suggéré de faire un spectacle sur les hantises. Malheureusement, l’esprit dormait devant la foule, mais a continué à torturer Esther hors de la scène. Lorsque le spectacle a échoué, Esther a commencé à travailler pour un greffier nommé Arthur Davidson. C’était jusqu’à ce que la grange de Davidson soit incendiée, un crime dont il a blâmé Esther. Quand elle a dit au juge que ce n’était que son poltergeist terrorisant, le juge a ri et l’a condamnée pour incendie criminel. On ne sait pas quand ni pourquoi, mais il semble que ce fantôme se lasse d’Esther. Un jour, cela a semblé la laisser seule et n’a jamais réapparu.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal : https://www.preuvesduparanormal.fr/

Source : OCCULTMUSEUM