L’Hydre de Lerne

Hydre 952x1024

L'Hydre de Lerne, dans la mythologie grecque, c'est un serpent avec un corps de chien et qui a sept têtes. L'odeur de son haleine était un poison absolu.

Terrible monstre à plusieurs têtes, l’Hydre de Lerne fut affrontée par Héraclès pour son second travail.

 

Fille de Thyphon et Echidna, c’était un monstre dont les descriptions varient. Alors que les plus anciens récits lui donnent un corps de chien et une centaine de têtes, les plus modernes la décrivent telle que nous nous la représentons le plus. Soit dotée d’un corps de dragon et de cinq ou neuf têtes. L’une des têtes est l’intelligente qui dirige le corps et les autres têtes, mais qui est également immortelle. Ses terribles gueules dont le souffle empoissonné, tuent instantanément quiconque le respire, même quand elle dort. L’une des particularités la rendant plus redoutable qu’elle ne l’est déjà, est que lorsque l’on tranche une de ses têtesdeux autres repoussent à la place.

Hydre

Après sa naissance, la déesse Héra décida de l’élever. Pour cela, elle la plaça sous un platane au lac de Lerne, qui lui donna son nom. Lerne se trouve près de la mer, à quelque distance de la cité d'Argos. A l'ouest se dresse le mont Pontinos, avec son bois de platanes sacrés. Chaque année, des rites nocturnes et secrets se tenaient à Lerne en l'honneur de Dionysos qui était descendu au Tartare à cet endroit pour aller chercher sa mère, Sémélé.

Elle y fit régner la terreur durant des années, ravageant bétails et récoltes jusqu’à ce qu’Heraclès vienne la combattre lors de son second travail

 

Combat entre Heraclès et l'Hydre

Hercule et Hydre

Athéna avait médité sur le meilleur moyen pour Héraclès de venir à bout de ce monstre. Eurysthée obligea Héraclès à tuer le monstre et, lorsqu'il arriva à Lerne, sur son char conduit par le fidèle Iolaos, elle lui indiqua le repaire de l'Hydre.

Sur son conseil, il força l'Hydre à sortir en lui lançant des flèches enflammées puis, retenant son souffle à cause de l'odeur pestilentielle et mortelle qui se dégageait, il s'empara d'elle. Mais le monstre s'enroula autour de ses pieds pour essayer de le faire tomber. C'est en vain qu'avec sa massue il lui assenait des coups sur la tête: à peine en avait-il écrasé une que deux ou trois autres repoussaient à sa place.

Héra, haïssant Héraclès et n’appréciant pas de le voir s’attaquer à l’hydre, envoya un crabe, Karkinos, pour le distraire. Mais Héraclès l’écrasa et reprit le combat. Héra fit  de ce crabe la constellation du Cancer.

Héraclès et l'Hydre

Héraclès attaqué par le crabe
tandis Iolaos brûle l'hydre

Le combat fut terrible et grâce à la peau du lion de Némée Héraclès fut protégé des morsures de la créature. Cependant, il fut très vite dépassé par le nombre de têtes ne cessant d’augmenter chaque fois qu’il en tranchait une. Il appela son neveu Iolaos pour qu’il enflamme les arbres de la zone du combat. Chaque fois qu’Héraclès tranchait une tête, Iolaos la cautérisait avec le feu pour qu’elle ne repousse plus.

Alors, avec une épée (ou une serpe) Héraclès décapita la tête immortelle, dont une partie était en or, et l'enterra toute vivante, alors qu'elle lançait encore des sifflements terribles, sous un lourd rocher au bord de la route qui va de Lerne à Elaeos.

Il arracha les entrailles du cadavre et Il trempa ses flèches dans le sang de l'Hydre pour les empoisonner, et depuis lors, la moindre blessure de l'une d'elles devenait irrémédiablement mortelle. Chiron et Pholos en firent la triste expérience.

 A la fin, il ne resta que la tête immortelle qu’Héraclès trancha et enterra. Avec le sang de l’hydre, il fit un poison. Il est dit dans certaines versions, qu’Eurysthée qui avait commandé ce travail à Héraclès, refusa de lui en accorder la réussite car il ne l’avait pas accompli seul, il avait fait appel a Elaeos. Ce fut une épreuve pour rien.

Pour récompenser le crabe (cancer) de ses services, Héra le mit au nombre des douze Signes du Zodiaque.

 

Arts

On a retrouvé de nombreuses poteries antiques ornées de la scène où Héraclès coupe les têtes tandis qu'Ialos les cautérise avec un brandon incandescent.

Héraclès et l'Hydre

Héraclès et Iolaos attaquant l'Hydre
 

Héraclès et l'Hydre

Héraclès attaquant l'Hydre
Cranach l'ancien (1537~1540)

Héraclès et l'Hydre

Héraclès attaquant l'Hydre

 

source dol-celeb,mythologica

Date de dernière mise à jour : 20/05/2020