Makuragaeshi

Makuragaeshi

 

Apparence: Les Makuragaeshi sont une sorte de zashiki-warashi: un enfant fantôme qui hante des pièces spécifiques d'une maison. On les trouve partout au Japon, bien que les détails à leur sujet varient d'une région à l'autre. Ils prennent la forme d'un petit enfant habillé en Ni?, en moine ou en samouraï, et apparaissent tard dans la nuit dans les chambres.


Comportement: Makuragaeshi obtient son nom pour son activité principale: les oreillers retournés. Les personnes qui dorment dans une pièce hantée par un makuragaeshi se réveillent souvent pour constater que leur oreiller a été retourné et est maintenant à leurs pieds. Les Makuragaeshi sont également connus pour d'autres farces mineures, telles que courir dans les cendres et laisser des empreintes de pas sales autour des pièces qu'ils hantent.


Alors que la plupart des histoires sur les makuragaeshi les présentent comme des farceurs inoffensifs, il existe quelques histoires qui décrivent des pouvoirs plus effrayants. Certains ne retournent pas l'oreiller, mais soulèvent et retournent les gens à la place. D'autres ramassent des tatamis entiers sur lesquels les gens dorment et les font rebondir. On dit que d’autres encore s’assoient sur la poitrine de leur victime pendant qu’elle dort, en appuyant fort et en expulsant le vent du poumon. Ils provoquent parfois des kanashibari ou une paralysie du sommeil. Les histoires les plus extrêmes disent que quiconque voit un makuragaeshi perd connaissance, après quoi le makuragaeshi vole son âme, les laissant morts.


Origine: Il existe autant de théories sur l'origine des makuragaeshi que de variantes de zashiki-warashi. Le plus souvent, ils étaient liés aux fantômes de personnes, en particulier des enfants - qui sont morts dans la pièce qu'ils venaient hanter. Comme les makuragaeshi ont généralement un rang inférieur à celui des zashiki-warashi, ils sont souvent le résultat de fantômes morts tragiquement, tels que des victimes de meurtres. Cependant, certains makuragaeshi ont également été attribués à des yokai qui changent de forme et aiment les farces, comme le tanuki ou le saru. D'autres ont encore attribué cet esprit aux actions de chats monstres comme le kasha.

 

Posté par : Paulin

Source : Yokaï.com