Fujin, Kami du vent

Fujin

 

Dans le Nihonshoki, les dieux des Vents apparaissent au le début du récit mythologique. Du souffle du dieu Izagani naquit le dieu du Vent Shina-Tsu-Hiko


C'est le Kami du vent et de l'air. Le souffle de la poitrine d'Izanagi donna naissance au premier Kami du vent, Shina Tsu Hiko, qui créa à son tour la déesse Shina-to-Be pour balayer la brume qui recouvrait la Terre. Ils sont aussi mentionnés dans le Norito.


Il remplit complètement l'espace entre la Terre et le Ciel et avec sa femme ils soutiennent ainsi la Terre
Le Ryôbu-Shintô (forme japonaise du bouddhisme) représente iconographiquement le dieu du vent sous une forme terrible. Il est généralement dépeint comme un démon portant sur l'épaule un sac contenant les vents. Il est souvent accompagné de Raiden, le Kami du tonnerre portant ses tambours


Le dieu Tatsua-Hiko et la déesse Tatsua-Hime sont ainsi nommés d'après Tatsua, la localité où se trouve leur sanctuaire. On les vénérait ainsi pour avoir de bonnes récoltes ; les pêcheurs, les marins étaient aussi leurs fervents adorateurs et portaient des amulettes pour se protéger contre les tempêtes.


Ce dieu est très important pour les Japonais qui le craignent notamment pour les typhons qu’il produit. Mais, Fujin n’est pas qu’un dieu menaçant, puisqu’il est également vu comme un sauveur par le peuple japonais.


En 1274 et 1281, il aurait protégé le Japon des invasions mongoles en intervenant directement dans le conflit. En effet, la flotte du plus grand des empires de l’Histoire a été frappée à deux reprises par des tempêtes en mer, alors qu’elle tentait de mettre un pied sur l’archipel japonais afin de le soumettre.


Cette intervention divine est appelée « Kamikaze », le vent divin, par les locaux. Vous avez bien lu. C’est cet événement qui a donné le nom aux attaques suicides commises par les forces spéciales japonaises durant la seconde guerre mondiale. Ce terme est resté dans le language courant pour décrire des sacrifices similaires.


Malgré le fait que son image soit régulièrement utilisée par les mouvements nationalistes japonais, le dieu Fujin trouverait son origine dans des régions bien éloignées du Japon. Cette divinité serait apparue dans les villes d’Asie centrale qui constituaient des étapes importantes de la route de la soie.

 

Posté par : Paulin

Source : Mythologica
 

Date de dernière mise à jour : 30/08/2020