RÉCIT D’UN NEUROCHIRURGIEN AU SEUIL DE LA MORT.

Ciel 1

 

L’EMI du Dr Eben Alexander a fait le tour du monde. Son récit a été rapporté « la preuve du paradis » qui a rencontré un sucés planétaire en 2013. Mais qui est le Dr Eben Alexander ?

Le Dr Eben Alexander est un neurochirurgien américain, également fils de neurochirurgien. C’est un homme bien connu, qui exerce sa profession depuis 25 ans. Parmi ces 25 années de carrière, il a passé 15 ans au Brigham & Women’s Hospital et à la Harvard Medical School en tant que professeur associé de chirurgie.

Au cours de ses années, il a opéré un nombre incalculable de patients. Cet homme sceptique et cartésien, dévoué à la science se servait des outils de la médecine moderne pour aider et guérir les gens. Comprendre le corps humain, en particulier le cerveau était l’appel de sa vie.

 

EMI du Dr Eben Alexander

Le Dr Eben Alexander

 

L’EXPÉRIENCE DE MORT IMMINENTE DU DR EBEN ALEXANDER.

Alors que tout allait bien pour ce neurochirurgien, une nuit de 2008, il s’est réveillé avec de graves spasmes et une énorme douleur dans la tête, puis il s’est effondré. En l’espace de quelques heures à peine, Eben Alexander était sur le trajet de la mort, à l’âge de 54 ans.

Quand sa famille l’a conduit à l’hôpital Lynchburg en Virginie, les médecins ont été surpris de l’arrivée de leur collègue de travail le Dr Eben Alexander.

Une fois prit en charge, Eben convulsait, se débattait, son cerveau subissait une attaque sévère. Après avoir prélevé une petite quantité de liquide cérébrospinal, le verdict est sans appel; Eben Alexander est atteint d’une méningite bactérienne rare.

Selon les neurosciences conventionnelles, compte tenu des graves dommages occasionnés à son cerveau, Eben Alexander n’aurait jamais dû avoir la moindre expérience du tout. Mais alors que son cerveau était assiégé et gonflé par l’infection, cet homme de science a passé 7 jours dans le coma. À ce stade ses chances de survie sont estimées à seulement 10%.

LORS DE SON EMI, LE CERVEAU DU DR EBEN ALEXANDER ÉTAIT HORS D’ÉTAT, MAIS SA CONSCIENCE INTACT.

Le néocortex, est la partie que les neurosciences modernes nous disent qu’elle doit être, au moins partiellement active pour permettre une expérience consciente. Les examens neurologiques, les résultats de laboratoire, et d’imagerie ont tous confirmé que son néocortex était beaucoup trop endommagé par la méningo-encéphalite sévère pour avoir permis la moindre expérience consciente. De plus, toute chance de guérison était devenue presque nulle.

L’échelle de Glasgow, est l’évaluation du niveau de conscience d’une personne. Elle s’établit d’une échelle allant de 3 à 15. À trois, on considère le patient comme aréactif, se trouvant dans un coma très profond. Et quinze étant le score d’un patient en bonne santé.

Lors de son EMI le Dr Eben Alexander est descendu à 5 sur l’échelle de glasgow. Au septième jour de coma , les médecins ont réuni sa famille pour leur expliquer que ses chances de survie n’étaient plus de 10%, mais venaient de descendre à un pathétique 2%.

Cependant, même si le miracle se produisait, le Dr Eben Alexander n’avait aucune chance de récupérer ses capacités cérébrales, de retrouver la moindre vie normale. Le meilleur scénario envisagé était une vie avec un handicap lourd.

Durant son EMI, le Dr Eben Alexander a vécu quant à lui une expérience d’approche de la mort, relativement hors norme.

UNE INCROYABLE RENCONTRE.

Il a expérimenté lui-même tout ce qu’il qualifiait auparavant « d’hallucination » ou « d’illusion « . Il déclara entre autres qu’il avait voyagé à travers un endroit sombre et informe.

De là il entendit comme une mélodie, et une fille, qu’il n’avait jamais vue auparavant, avec des yeux d’un bleu profond, l’a guidé dans ce curieux endroit. Il arrivait à communiquer avec elle sans échanger le moindre mot. Elle lui transmettait ses pensées, elle le rassurait, lui expliquait que tout allait bien se passer. Le récit du Dr Eben Alexander ressemble fortement aux récits classiques des EMI.

À une particularité prête, alors que Dr Eben Alexander était condamné à mourir ou à finir lourdement handicapé, en quelques semaines, il a connu un rétablissement étonnamment complet qui était impossible aux yeux de la science!!

Tandis qu’Eben se remettait miraculeusement de son expérience, il était obnubilé par cette fille qu’il avait rencontrée dans son coma. Mais le plus improbable ne s’arrête pas là.

En effet le Dr Eben Alexander, qui a été élevé par une famille adoptive, a par la suite rencontré ses parents biologiques. De ce fait, il apprit qu’il avait une sœur biologique qu’il n’avait jamais, et qu’il n’a pas pu rencontrer, car elle était morte à l’âge de 36 ans.

Quand il vit la photo, il réalisa que cette fille qu’il n’avait jamais rencontré, était la même personne qui lui était totalement inconnue dans son EMI. Cette même personne qui l’obnubilait chaque jours depuis son EMI.

Les conceptions qu’il rapporte dans ce qu’il considère être une autre dimension, s’avèrent très intéressantes.

« Mon expérience m’a appris que je devais remettre en question, tout ce que je savais sur le temps, l’espace, la masse, l’énergie « .

En effet, le temps tel que nous le voyons est une illusion de la conscience, construite par notre conscience elle-même. Pour le Neurochirurgien, il ne s’agit pas d’un constituant fondamental de la réalité.

LA PREUVE DU PARADIS, LE LIVRE D’EBEN ALEXANDER.

 

livre la preuve du paradis du Dr Eben Alexander

Livre la preuve du paradis

 

Son livre est resté plus de quarante semaines en première position des ventes du New York Time dans la catégorie « non-fiction « . Au-delà d’un phénomène nord-américain, ce livre a été publié dans plus de 30 pays à travers le monde. Mais la critique d’Eben Alexander, ne se fait pas attendre. Hors la plupart ont simplement ignoré les faits de son expérience ou inventé des affirmations non fondées afin de le discréditer.

« J’ai eu des échanges frustrants également avec wikipedia, dans le traitement des détails de son histoire et de ces retombées. Bien que wikipedia affirme être une source d’information objective, ses éditeurs ont un biais manifeste à l’encontre (et bien souvent suppriment) les contributions de ceux qui croient en la réalité des faits. En attendant, des cyniques qui attaquent de telles expériences, ont la main libre pour alimenter le site. Faisant de wikipedia, rien d’autre qu’une source de désinformation sur certains sujets »

LES TROIS CLANS SUR LES EMI.

En matière d’EMI, il y a trois clans principaux. Il y a les croyants, qui ont eux-mêmes vécu cette expérience, ou qui trouvent ces expériences faciles à accepter. Il y a les incroyants (comme l’était Eben Alexnder) ceux qui « savent » que le cerveau génère la conscience (sans pouvoir en apporter la preuve) et ne tolèrent pas les idées folles d’un esprit au-delà du corps. Troisièmement, il y a le groupe intermédiaire, avec ceux qui ont quelques connaissances sur le sujet.

Les personnes du troisième sont celles, que cette histoire peut vraiment intéresser. En effet, les informations sur les EMI ont le pouvoir de transformer notre vision du monde. Mais quand ces personnes demandent à un médecin ou autre scientifique, (qui sont les gardiens officiels de savoir ce qui est réel ou non) on leur répond gentiment, mais fermement que les EMI sont des fantasmes.

UNE EXPÉRIENCE BIEN RÉELLE SUR LA SURVIE DE LA CONSCIENCE.

Pourtant l’expérience de mort imminente du Dr Eben Alexander, n’est, selon lui, loin d’être un fantasme. En effet, les médicaments ne pouvaient être à l’origine de son expérience comme on pourrai le faire croire. Les médicaments agissent via des récepteurs dans le néocortex. Cependant, sans néocortex fonctionnel, ces médicaments n’avaient pas de substrat sue lequel opérer. Pour la même raison, on ne peut mettre l’expérience sur le compte du sommeil paradoxal.

Autre hypothèse, la libération brutale de DMT. En effet, la glande pinéale, qui réagit au stress d’une menace perçue contre le cerveau, produit cette substance. Cependant, la portion du cerveau sur laquelle agit la DMT était dans son cas, incapable d’être touchée.

« Je n’ai strictement aucune explication de la façon dont mes expériences mentales dans le coma, si dynamiques, complexes et vivantes, ont pu se produire. Cela semblait plus réel que tout ce que j’avais vécu jusque-là » le neurochirurgien Eben Alexander

Quelle est la relation entre l’esprit et le cerveau? ce témoignage apporte une pièce supplémentaire à l’immense puzzle qui tente de répondre à cette question.

Le témoignage d’Eben Alexander sur son EMI.

 

 

source : https://sciencemysterieuse.com/

 

Date de dernière mise à jour : 16/04/2021