Quelle forme a une entité ?

Entite 1

 

 

i vous avez déjà eu l’occasion d’être confronté à une entité au cours de vos pratiques, quelle que puisse être cette entité (un ange, un démon, une divinité, une larve etc.), il se peut que vous ayez dû vous aussi « voir » cette entité sous des traits bien particuliers, qui vous permettraient, si l’on vous demandait de décrire ce que vous avez-vu, de donner un descriptif plus ou moins détaillé de cette entité comme dans l’exemple donné ci dessus. Pourtant, si vous étiez plusieurs dans la même pièce à cet instant et que vous assistiez tous ensemble à l’apparition de cette même entité, puis que l’on vous séparait afin d’obtenir de vous un descriptif de ce que vous venez de voir, et bien je n’ai pas peur d’assurer à 100% qu’aucun d’entre vous ne donnerait exactement la même description (voir plus bas le cas particulier des esprits). Peut-être avez-vous d’ailleurs déjà vous-même été confronté à ce problème au cours d’une pratique en groupe.

On pourrait penser que c’est dû à un biais cognitif simple : troublé par ce que la personne a vu, elle donnera sa description en fonction des éléments qui l’ont le plus marqué. Chacun étant influencé par des éléments différents, il y a fort à parier que ce qui sera décrit ne sera pas la même chose d’une personne à l’autre.
Pour autant, le phénomène est plus profond, et s’observe principalement lorsque l’on demande par exemple de dessiner l’entité. Si les mots peuvent s’avérer litigieux en raison des polysémies, l’image, elle, est souvent bien plus parlante. Et pour le coup, les images parlent énormément et démontrent que deux personnes ayant vu la même entité n’auront absolument pas « vu » la même chose. Leurs dessins seront très éloignés. L’un aura par exemple vu une entité blonde en toge blanche avec des ailes, l’autre aura vu un guerrier en armure, brun, avec une lance et sans aile.
Aie…

Cela est-il la preuve que nos deux compères sont fous, mythomanes ou profondément schizophrènes ?
Ont-ils finalement tout inventé ?
Si l’on demande son avis à un psy, la réponse a de fortes chances d’être « Oui » ^_^ .
Pour autant, un peu de prise de recul sur nos certitudes permet de mieux comprendre ce phénomène, finalement assez simple.

Tout d’abord, commençons par rappeler quelques évidences :
- Une entité est faite d’énergie et de charges. C’est tout.
- Une entité n’est pas matérielle. La matière est une densité de l’énergie dans laquelle nous vivons. Anges, démons, laves, divinités et toute entité qu’il vous plaira de nommer, n’appartiennent pas au plan physique. Dès lors, une entité n’a donc pas d’aspect physique (ni de toge, ni d’armure, ni de t-shirt dernier cri made in taiwan).  (ouiii mais les plans sur lesquelles elles vivent ils sont comme notre monde non? Non. On aura l’occasion d’en reparler dans un prochain article, mais dès à présent, ne confondez plus « plans d’existence » et « mondes parallèles », car cela n’a rien à voir).

Redisons-le clairement : Une entité n’a pas de forme physique ! (au sens classique du terme)

Quand vous voyez devant vous une forme définie qui ressemble à un humain avec des ailes, à un chien noir à 3 têtes, à un serpent, à une mouche géante, à un zombie, à une fée, à un lutin, à un pikachu, ce n’est rien de plus qu’une projection de votre propre esprit, pas une réalité objective. Cette image, véritable illusion-mirage, naît de l’interaction entre l’entité (ce qu’elle émet : ses charges liées à son passé, ses origines, son tempérament etc.) et votre cerveau qui cherche à lui apposer une image qui vous permette d’appréhender tous ces éléments pour que cela vous soit compréhensible. C’est le même genre de mécanisme à l’œuvre dans la paréidolie. Au final, en fonction des charges de l’entité mais aussi de votre propre culture, c’est à dire de la représentation que vous vous faites de tel ou tel type d’entité, l’image qui se présentera à vous diffèrera. Certaines entités contiennent d’ailleurs une charge de représentation, c’est pour cela que même si l’image peut varier d’une personne à l’autre, des grands traits communs peuvent ressortir (par exemple avec une entité censée avoir une forme de loup sera perçue par tous les participants comme un canidé, mais sa forme, sa taille, sa couleur et autres éléments pourront varier).
Pour reprendre notre exemple précédent, si vous vous imaginez les anges comme des êtres beaux, blonds et avec des ailes, c’est sous une forme semblable à celle-là qu’ils se présenteront à vous. Si vous les imaginez comme des êtres divins plutôt guerriers, c’est sous cette image qu’ils se présenteront. Derrière, ce sera bel et bien la même entité, mais l’image que vous en verrez, elle, sera faussée. Le problème se pose également à l’égard de leur comportement. Je vous renvoie à ce sujet à l’article consacré à l’évolution d’une entité .

Alors une entité n’a vraiment aucune forme ?
Pas tout à fait, en réalité elle a bien une « forme », littéralement. Une entité, nous l’avons dit dans ce post et dans d’autres auparavant, est un amalgame d’énergie retenu par une charge, qui fonctionne un peu à la manière d’une bouteille qui contiendrait de l’eau (énergie). Paradoxalement, le simple fait de rester sous forme d’amalgame représente déjà une contrainte permanente pour l’énergie, aussi, afin de minimiser la contrainte, la nature semble avoir pris le parti de la simplicité et c’est dans la forme la plus simple présente dans la nature que l’énergie se concentre :

Nasa - Eau Apesanteur

Hé oui, la véritable forme d’une entité n’est autre qu’une simple sphère, comme l’eau en apesanteur.

C’est normalement là où votre cerveau fait le lien avec de fameuses photos d’entités qui apparaissent sous forme de sphères… les fameuses « orbes ».
Alors bien sûr, il ne faut pas prendre pour argent comptant tout ce qu’on voit en photo hun (a fortiori sur internet…). Une bonne dose d’esprit critique ne fait jamais de mal ! 90% des photos d’ »orbes » que l’on trouve sur la toile sont en réalité de simples photos de poussière (ou de flocons de neige) en suspension révélées par les flashs des appareils photos (et je ne parle même pas des explications qui vont avec… -_-’ ) .
Mais pas toujours, et quand ces photos sont vraies et montrent bien des entités, elles révèlent leur vraie « forme », qui n’en est pas tout à fait une non plus (puisqu’une entité n’est pas matérielle). Enfin vous voyez l’idée quoi.
Dans les faits, la sphère est rarement parfaitement « sphérique ». Il arrive qu’elle soit plus ou moins difforme (temporairement ou en permanence), parfois un peu étirée et ressemble alors plus à un oeuf (voire carrément à une petite saucisse) qu’à une boule parfaite. Mais l’idée reste là.

Oui mais pourtant quand on a pris des photos et qu’un esprit apparaît, il a bien une forme reconnaissable ?
Hé oui, car l’esprit est un cas particulier. Vous remarquerez que je ne l’ai pas cité plus haut quand j’ai parlé d’entités, et ce n’est pas pour rien. Ce que l’on appelle régulièrement des âmes errantes sont dans une situation un peu différente. En effet, à l’inverse de toutes les entités purement énergétiques dont nous venons de parler, les esprits, eux, ont longtemps été composés de matière, ils ont donc longtemps eu une forme. Les strates d’énergie qui subsistent après la mort ont été conditionnées pendant des dizaines d’années par la matière dans laquelle elles étaient « emprisonnées » (ou plutôt qui les émettait). Nous parlions de la bouteille tout à l’heure. Pour une entité créée directement sur le plan astral, il ne peut y avoir de forme réelle, la charge d’image dont nous avons parlé un peu plus haut étant simplement une information d’interaction entre l’humain et l’entité, pas une charge de conditionnement de forme réelle. Mais pour un esprit, la « bouteille » que fût longtemps son corps a servi de conditionnement. C’est la raison pour laquelle pendant des périodes qui peuvent être très longues, la forme de l’esprit peut être semblable à celle qu’il avait quand il était vivant.
En général, au fil du temps (qui peut prendre des siècles), cette image s’estompe, et les esprits toujours prisonniers des plans proches de la matière finissent par ne plus avoir leur forme d’origine. Ils peuvent encore renvoyer l’image d’origine (à la manière des charges d’image) mais leur véritable forme, elle, tendra vers la sphère (d’où le fait que certaines « photos » en présence d’esprit révèlent une simple sphère et non plus une forme « humaine »).

Pourquoi faire cet article au final ?
Pour ne pas perdre de vue que ce que nous voyons n’est qu’un mirage. Ce n’est pas pour rien que les praticiens en magie disent de l’astral qu’il s’agit d’un plan d’illusions, où l’esprit modèle la forme apparente des choses. Prendre conscience que l’énergie n’a pas de forme est impératif pour ne pas se laisser berner par ce que nous voyons. Ce n’est pas parce qu’une entité se présente à vous sous la forme de Jésus Christ ou de la Vierge Marie qu’il s’agit réellement de Jésus Christ ou de la Vierge (pareil pour l’archange gabriel, saint michel, comte de saint germain etc.).
De la même manière, ce n’est pas parce que vous voyez un serpent géant noir avec des yeux jaunes brillants vous attaquer qu’il s’agit pour autant d’un vrai serpent géant noir aux yeux jaunes. Il ne s’agit dans un cas comme dans l’autre que d’une interaction entre l’entité, ce qu’elle renvoie, ce qu’elle veut montrer et ce que votre cerveau perçoit et crée pour se la représenter.
En clair, une simple illusion, ou plutôt un mirage.

Et cela nous amènera sur l’un des prochains articles à paraître, consacré aux limites de la subjectivité à l’égard des « puissances » des entités.

Gardez donc la tête froide la prochaine fois que vous « verrez » une entité ^_^


source : http://www.portail-esoterique.com/quelle-forme-a-une-entite/#ixzz6CV4Gvqsc