L' âme de l'enfant à la mort : Tout ce qu'il faut savoir!

Ange 11

absinthedesign

 

 

Beaucoup s’interrogent sur les âmes des enfants lorsque ceux-ci quittent ce monde. La mort de ses petites âmes est une épreuve douloureuse et le deuil est parfois impossible à faire pour les parents. Pendant mes contacts défunts, les défunts eux même nous expliques la place importante que ses âmes ont dans le haut astral et comment ils sont choyés par les défunts familiaux. Comme pour les adultes certains n'arrivent pas à quitter le plan terrestre de suite, car leur départ trop brutal et trop traumatisant les empêchent de prendre conscience de leur propre mort. Dans mes débuts, je pensais qu'automatiquement ils étaient envoyé vers le haut ce qui est pour la plus part du temps la vérité mais ils restent des exceptions comme tooujours.

 

Un défunt m'a dit lors d'une de mes consultations :

Quel que soit leur mort, la plupart des enfants retrouvent le jeu dans l’au-delà. Ils continuent à rire, chanter, nous regarder avec les mêmes yeux d’innocence qu’avant. Ils ont leur vie d'enfant et nous les aidons à grandir à nos côtés. Malgré leurs vies passées , cette vie-là terminée trop vite doit s'achever dans le haut astral avant que celui-ci décide d'une nouvelle réincarnation.


La majorité des petits êtres qui nous quittent, victimes de notre monde, de sa cruauté, des maladies, sont des enfants et restent peu sur le plan physique. Si leur mort a pu être accompagnée, la délivrance est beaucoup plus facile. Ils n’ont pas de bilan de vie à faire, pas de remords à avoir, pas de pardon à demander, ils repartent et entameront vite une nouvelle vie quand ils l'auront décidé.

Cependant, il y a ceux qui restent bloqués sur les lieux d’un drame qu’ils ont vécus. Le choc trop brutal, ils n'ont pas forcément cet accompagnement d'amour de la part de leur famille (même s'il est là d'une autre façon), à leur départ et ils sont parfois toujours cachés et préfèrent s'ancrer dans le lieu, comme lorsque la mort les a surpris.

Je vous donnerais l'exemple du petit "Mathieu" rester ancré dans l'hôpital psychiatrique car il cherchait sa maman" ou ses enfants dans le Sanatorium qui n'avaient absolument pas conscience de leur mort car à cette époque ce lieu fût un camp de concentration.

Ces enfants n’ont pas compris, ils ne savent pas et c’est la manière dont les choses se sont passées qui a affecté momentanément leur chemin. Ce sont les enfants qui hantent les lieux. Ils jouent, chantent, attendent. Ils sont malheureusement la proie d'énergies plus négatives, mais ils sont malins et souvent forment des groupes et s'entraident dans leur malheur. Si un médium ou un passeur d'âme leur permet de quitter le lieu, ils disent merci comme un enfant à qui on ouvre la porte. Ils sont alors recueillis par leurs défunts familiaux. Dans leur tourment et dénie, ils ne peuvent malheureusement pas percevoir l'appel de la lumière et notre travail est très important dans ces lieux-là.


Qu’arrive t-il aux enfants après leur mort ?

Après avoir quitté leur corps physique, les enfants sont pris en charge immédiatement par un être de lumière puis les défunts familiaux qui les entourent d’Amour, les réconfortent, les rassurent et les mettent en confiance afin que le manque de leur famille terrestre ne soit pas trop difficile à vivre.

Dans l’Au-delà, les enfants sont heureux. Ils s’habituent vite, tout leur paraît naturel. Ils ne s’étonnent de rien. Ils retrouvent une vie connue. Les enfants plus âgés trouvent aussi quelqu’un pour les accueillir et pour leur expliquer ce qui s’est passé, dans la mesure de ce qu’ils peuvent comprendre.


Les enfants, peuvent-ils se réincarner avant l’âge adulte ?

Non, car un être qui a interrompu sa croissance sur terre doit la terminer dans les mondes de l’au-delà. Il ne peut se réincarner avant de s’être construit même si l'âme à enregistrer toute ses vies passé et s'en souvient.


Que devient l’âme des bébés mort-nés ?

Contrairement à une autre idée couramment énoncée, les fœtus morts par avortement naturel ou provoqué, continuent à grandir dans l'Au-delà. Certains vont décider de ce réincarné de suite d'autre vont rester aux côtés des défunts familliaux.

 

Attention!!!!
Pour ceux qui connaissent les tours de "pass pass" du bas astral
Les pleurs d’enfants qu’entendent parfois les personnes sensibles en médiumnité ne sont que rarement émis par des enfants, aussi surprenants que cela puisse sembler, mais par des entités négatives qui hantent les lieux de souffrance et imitent très bien. Ils arrivent ainsi à amadouer le médium le plongeant ainsi dans la tristesse et trouble les humains qui sont capables d’entendre.

Pourquoi ?

Pour récupérer l’énergie de cette souffrance et s’en nourrir, pour se réjouir du plaisir que leur procure toute douleur d’où qu’elle vienne et quelle que soit sa forme.

Les pleurs qu’ils peuvent entendre sont aussi d’autres fois la réminiscence, l’imprégnation des lieux qui ont entendu ces enfants pleurer, mais pas les âmes des enfants eux même cad la mémoire des murs.

Je ne peux malheureusement pas vous en dire plus pour le moment, car je me pose moi même encore des questions sur ce sujet. Les informations me viennent surtout de défunts lors de mes contacts.



#solenne

 

Date de dernière mise à jour : 25/05/2021