Les bienfaits de la Lithothérapie

Lithotherapie

Au contact de la peau, la pierre agit par sa composition chimique et son énergie vibratoire. Elle est capable de soulager différents maux. L’histoire nous apprend par exemple que l’Empereur Frédéric II utilisait fréquemment de la poudre de diamant pour traiter des excès alimentaires ; Hildegarde Von Bingen prescrivait de la poudre d’agate pour soigner l’épilepsie.

Les cristaux et plus particulièrement les pierres précieuses sont utilisés depuis l’antiquité pour des raisons énergétiques, thérapeutiques mais également magiques. Les pierres sont bien connues du monde ésotérique pour leurs vertus, pouvoirs et bienfaits.


Les pierres, bien avant la venue de la médecine

Les Hommes se sont toujours servi du pouvoir des pierres pour se soigner

Bien avant l’apparition des formes de médecine moderne, les premiers Hommes utilisaient les pierres dans tous les aspects de leur vie quotidienne.

Réalisation d’outils, chasse, feu, mais également médecine, les pierres sont utilisées par les hommes préhistoriques au quotidien.

Les premiers hommes ne comprennent pas encore comment fonctionne la lithothérapie, mais ils utilisent déjà des pierres, qu’ils prient comme des divinités, pour améliorer leur fertilité, augmenter leur force ou améliorer leurs réflexes.

Cette pratique prendra des aspects plus scientifiques avec l’émergence de grandes civilisations, et notamment la civilisation égyptienne.


Le soin par les pierres dans l’Égypte Antique

De nombreuses civilisations, notamment les Mayas, les Aztèques et autres civilisations d’Amérique du Sud perçoivent les vertus médicinales des pierres. Mais, c’est bien l’Égypte Antique, civilisation incroyablement en avance, qui considéra la première l’usage des pierres à des fins médicales comme une science.

Dans l’Égypte Antique, les médecins sont des prêtres guérisseurs qui soignent le corps et l’esprit.
Ces médecins vont alors s’intéresser au symbolisme des pierres et des couleurs et développer de nombreuses techniques basées sur l’application des pierres sur le corps.

Ce sont ces recherches qui vont faire passer la lithothérapie du statut de culte religieux au statut de pratique médicinale.

Les connaissances Égyptiennes vont alors influencer les grecs, et surtout les romains. L’effondrement de l’empire Romain marque un terrible recul des connaissances scientifiques.

Au moyen âge, c’est chez les savants arabes que la lithothérapie réapparaît

Si, en Europe, la science a fortement reculé après l’effondrement de l’empire Romain, l’empire Ottoman, lui, est très puissant et bénéficie d’une science et d’une médecine avancées.

Ce sont donc les savants Arabes qui vont travailler sur le sujet de la lithothérapie, gardant jalousement les secrets ainsi acquis.

Durant cette période, ils perfectionnent la classification des pierres et poursuivent les travaux des scientifiques de l’Égypte Antique sur le symbolisme des couleurs, tout en profitant des savoirs traditionnels indiens, notamment issus de la philosophie Bouddhiste et Hindouiste autour des chakras (c’est d’ailleurs le prince Ottoman Dârâ Shikôh qui traduira les textes Hindouistes en persan, langue littéraire de l’empire Ottoman).

En Europe, la médecine par les pierres restera donc inexplorée, ou de façon très confidentielle jusqu’à la renaissance.

Renaissance, retour et disparition du pouvoir des pierres

Avec l’arrivée de la Renaissance, les recherches scientifiques s’accélèrent et l’Europe redécouvre la lithothérapie.

L’empire Ottoman n’étant plus une menace pour l’Europe, les scientifiques des deux cultures se rapprochent et certains savants Européens se voient révéler les secrets des découvertes scientifiques jusqu’ici jalousement gardés par les savants Arabes.

Le soin par les pierres connait alors de grandes avancées et fera partie intégrante de la médecine, poussé, entre autres, par Nicolas Lemery, le médecin de Louis XIV, qui créa les bases de la pharmacie moderne, mais dont les travaux seront aussi initiateurs de l’homéopathie.

Malheureusement, c’est également la Renaissance qui voit disparaître presque entièrement la lithothérapie.
Pour des questions relevant essentiellement de lutte de pouvoirs politique et financier, la médecine dogmatique de l’époque (alors balbutiante et très peu scientifique) rejette totalement les formes de médecines plus anciennes pourtant fortes de millénaires d’études et de bon sens populaire.

Il faudra alors attendre plusieurs siècles pour que la lithothérapie redevienne une véritable discipline.


La redécouverte moderne de la lithothérapie

Il semblerait que Edgar Cayce soit la première figure connue à parler au début du 20ème siècle des bienfaits et des vertus curatives des pierres.

C’est néanmoins dans les années 1970 que la lithothérapie commence à réapparaître et se forme en véritable discipline.

À partir de cette époque, les techniques modernes sont utilisées pour reconstituer l’histoire de la lithothérapie et retrouver une partie de ces savoirs oubliés.

Ces connaissances sont progressivement enrichies pour créer une discipline complète et gagner petit à petit les faveurs du grand public.

Néanmoins, comme ce fut le cas à la Renaissance, les enjeux de pouvoir et d’argent poussent une partie de la médecine dite « orthodoxe » à renier la lithothérapie, même si celle-ci fait partie de son histoire.

Cependant, si la Renaissance permettait une censure très forte de l’information, la situation a aujourd’hui beaucoup évolué, et le grand public peut désormais avoir accès plus simplement à l’information, notamment via internet, et cette forme de médecine alternative et douce qu’est la lithothérapie a réussi à gagner le cœur du grand public qui a su déceler son réel potentiel.

La lithothérapie utilise l’énergie des pierres pour soigner

La science moderne ne maîtrise pas, pour le moment, toutes les implications des ondes, des vibrations et de l’énergie.

Elle commence seulement à accepter, notamment avec la physique quantique, qu’elle ne maîtrise pas encore tous ces concepts.

Cependant, de nombreuses civilisations antérieures et de nombreux philosophes plus anciens avaient, si ce n’est la connaissance, au moins l’intuition de ces forces.

Cela se retrouve notamment dans les différents plans, physiques, psychiques, émotionnels ou encore spirituels, tels que décrits notamment dans les philosophies hindouistes.

C’est justement sur ces forces que va venir s’appuyer la lithothérapie

Le pouvoir des pierres sur le plan énergétique

Le pouvoir le plus important des pierres se situe sur le plan énergétique. C’est donc sur les plans psychiques, émotionnels ou spirituels que la lithothérapie est la plus efficace.

La lithothérapie pourra donc vous aider à lutter contre des états psychologique et émotionnel indésirables, tels que le stress, les difficultés de concentration, les peurs, le manque d’assurance.

La lithothérapie pourra donc, par exemple, vous aider dans le cadre d’un malaise professionnel ou personnel, ceux-ci étant une combinaison de plusieurs de ces facteurs.

Soyons très précis, la lithothérapie ne vous permettra pas de forcer votre employeur à vous accorder une promotion. En revanche, la lithothérapie pourra vous aider à vous apaiser, à améliorer votre bien être, à mieux vous concentrer, et donc à être plus productif, mieux dans votre peau et donc plus charismatique, etc., et c’est ainsi que vous obtiendrez votre promotion.

Le pouvoir des pierres sur le plan physique

Les pierres agissant sur un plan psychique plus que physique, leur influence sur la maladie n’est pas aussi directe que sur le plan énergétique.

Si les pierres peuvent aider à guérir d’une maladie, le plus grand pouvoir des pierres réside dans la prévention où la lutte à long terme. Ainsi, la lithothérapie sera difficilement utilisable dans le cadre d’une crise de maux de têtes aiguës et temporaires. En revanche, elle sera beaucoup plus efficace pour des tendances migraineuses récurrentes et à long terme, qui peuvent être signe d’un dérèglement non seulement physique, mais également énergétique.

La pierre n’aura pas d’influence physique directe sur la maladie à la façon d’un médicament, car contrairement à celui-ci, la pierre ne contient pas de « principes actifs ».
Son influence passera d’abord par le plan énergétique, et c’est l’amélioration du plan énergétique qui aura une influence sur le plan physique.

Cela signifie donc que l’obtention de résultats nécessitera que l’utilisateur soit dans un état de réceptivité permettant à son esprit d’accepter les apports énergétiques de la pierre.
Cet état d’acceptation où l’esprit est ouvert aux influences du pouvoir des pierres pourrait donc s’exprimer sous le terme plus connu de « l’ouverture d’esprit ».

La lithothérapie ne doit donc pas remplacer la médecine traditionnelle et une consultation médicale. La lithothérapie doit plutôt venir soutenir une pratique médicale sur un plan énergétique et spirituel.
Le fait qu’une partie de la médecine rejette la lithothérapie ne doit pas conduire la lithothérapie à rejeter la médecine.

 

Source : https://dossierparanormal.fr