Les Hedgewitch : sorciers/sorcières solitaire!

Foret 1

 

Un/Une hedge-witch ou haegtesse est connu sous plusieurs noms – le passeur/la passeuse, celui qui marche entre les mondes, la sorcière des frontières, etc. En passant dans un autre monde, la sorcière est à cheval entre deux existences différentes, le monde de l’invisible et le monde ordinaire de la forme. Le terme "hedge" signifie la haie, la cloture, la frontière, soit des barrières physiques, mais le terme a également un sens occulte puisqu'il se rapport au Voile séparant les différents plans (physique, astral, etc). C'est une personne possédant des connaissances sur la guérison par les plantes, dont l'enseignement se fait par l'astral, en état de transe ou par le biais des rêves et des projections astrales, pratiquant souvent la divination et agissant comme intermédiaire entre le monde matériel et l’immatériel.
Donc concrètement ce sont des "sorciers médiums"

Un hedgewitch est similaire à un chaman sur plusieurs points mais il n'y a aucune contrainte de traditions, de religion ou d'appartenance, la plupart des hedgewitches sont solitaires dans leur manière de faire et leurs croyances sont différentes de la wicca. Ce sont souvent des femmes, mais pas toujours. Leurs "dieux" différent d'une hedgewitch à une autre, mais chacun respecte les croyances de l'autre en collaborant.

Une hedgewitch est donc une personne qui franchit spirituellement la frontière entre ce monde et l’autre dans le but d’acquérir connaissances et informations, expériences et aventures. Ces expériences peuvent être soudaines et spontanées ou élaborées en utilisant, par exemple, une préparation à base de plantes et des outils pour induire une transe et donner le moyen de voyager pour que l’expérience ait lieu .En projetant sa conscience, l'hedge-witch passe la frontière vers le monde du sublime, partie cachée de l’ensemble, le monde en dehors de la réalité perceptible. Cette projection permet également aux Hedgewitches de se retrouver dans l'astral.

Il y a différentes façons de voyager entre les mondes et de nombreuses portes d’entrées. Certains trouvent que c’est une expérience spontanée qui peut se produire sans préparation ni avertissement. Cela peut être très perturbant au début, mais comme pour toutes choses pratiques, cela fait partie de la vie d’une sorcière de vivre l’extraordinaire ainsi que l’inconnu. Dans son livre «Magic, Witchcraft and the Otherworld», Susan Greenwood décrit l’autre monde comme «le royaume des divinités, esprits et autres êtres expérimentant un autre état de conscience. On considère l’au-delà comme faisant partie d’un ensemble holistique coexistant avec l’ordinaire, la réalité quotidienne ; il est source d’une puissance effrayante.»

Dans le livre d’Eric de Fried «Hegde Rider», il affirme que «heks» vient du néerlandais moyen «haghetesse», qui signifie «hedge-rider» ou «esprit de la haie», qui signifie aussi l’âme de la haie. Le terme hedgerider apparaît aussi dans le vieux norrois, «hagsissand», et dans le vieil anglais, «haegtesse». La définition du terme «hedge rider» est une référence symbolique à la clôture ou la haie comme limite de démarcation entre un lieu et un autre, ou un monde et l’au-delà ou Autre Monde. Les haies de prunellier, aubépine et sureau étaient les plus habituelles et ont été utilisées pour protéger les gens et animaux des envahisseurs et animaux sauvages (il est également curieux de voir que la maison de la sorcière est en bois de sureau dans le folklore). Avant, le village était considéré comme un lieu de protection et de sécurité. La vie était plus «civilisée» pour les villageois dans les limites de la haie, parce que les autres étaient là pour offrir de l’aide en ce qui concerne la société, les compétences et la nourriture. Cependant, contrairement à la vie du village, au-delà de la frontière, les choses étaient plus imprévisibles et dangereuses. La terre et les forêts étaient pleines de dangers démoniaques, comme les bêtes sauvages et les étrangers, les esprits des eaux et des bois. Le monde sauvage au-delà de la haie était effrayant et inconnu. C’est pourquoi la nature sauvage est nommée l’au-delà ou enfers, où les esprits sauvages et familiers président. La haie a été le séparateur de ces deux endroits et «l’entre deux» du monde familier et de l’inconnu sauvage. C’est pourquoi la chevaucheuse de frontières ou hedge-witch est un nom qui décrit symboliquement la personne qui voyage entre les mondes, avec un pied de chaque côté de la barrière, pour ainsi dire.

« Le travail de l’hedgewitch consiste à reprendre la compréhension des mystères du monde sauvage et de la mettre au service de la vie, par l’intermédiaire de sortilèges qui peuvent aider et guérir la terre, l’autre peuple ou créatures, ou notre propre Soi. ».

Voici maintenant mon experience personnelle :

Lors de ce que je pensais être un rêve je me suis retrouvé en pleine foret, de nuit, la neige étant présente et la Lune qui éclairait tout autour. Au loin je vois se rapprocher une lumière à travers les arbres, je m'avance vers elle et je découvre une femme tenant une lanterne dans la main. Cette femme porte un long manteau/cape noir, je ne vois pas clairement son visage mais je vois qu'elle possède de longs cheveux roux bouclés et qu'elle possède des tatouages sur les doigts de sa main droite. Je l'entends me dire " Bonjour ***(Je n'ai pas compris le nom par lequel elle m'a appelé), tu t'es enfin éveillé. Les autres Hedges t'attendent, tu ferais mieux de les retrouver". Puis elle se retourne et part. Je tente de la suivre mais je suis frigorifié par la neige, normal étant donné que je suis pieds nus, en short et tshirt ! Je me réveille dans mon lit (en short et tshirt) complètement gelé et perturbé de ce que je viens de voir. Donc je suis un hedgewitch ? Première fois que j'entends ce terme, et pourtant en faisant quelques recherches ça explique pas mal de trucs.

Plusieurs jours/semaines s'écoulent sans jamais que je n'arrive à revoir cette femme. Mais d'autres projections astrales ont lieu dans des endroits diverses et variés.

Vient enfin cette nuit où je suis à nouveau en train de dormir et je me retrouve dans cette vieille chapelle abandonnée, toujours de nuit et la neige tombe à nouveau. Je suis dans la partie du fond de la chapelle, un autel au centre, je regarde autour et je vois qu'il y a un vitrail cassé sur le mur face à moi, le toit est partiellement cassé sur la moitié droite, et les fenetres à gauche et à droite de moi sont cassés également. Malgé la neige je vois que la végétation a reprit ses droits sur le lieu. Je sens que quelqu'un est derrière moi, et je vois la femme rousse à la cape noire passer au niveau de mon épaule droite et se mettre face à moi au niveau de l'autel. Son visage est découvert cette fois, elle a l'air d'avoir la 40aine ou peut être moins, les yeux clairs et un aura rassurant. Ses mots étaient " Bonjour Somniatori (cette fois j'ai bien compris le mot) tu en as mit du temps. Ton évolution se passe bien, mais tu es capable de tellement plus. Cherche en toi le moyen de trouver les autres solitaires. Va. " Et je me suis reveillé.

Cette projection c’était il y a quelques jours, et depuis je ne l'ai pas revu. Je sais que cette femme n'est pas défunte, elle fait toujours partie de ce monde, chaque nuit j'ai des visites de défunts qui me contactent mais la sensation est différente.

Et du coup, pourquoi Somniatori ? C'est quoi ça encore ? En latin ça signifie : Le rêveur, celui qui a des visions astrales, l’interprète des songes. Ah bah oui, pour ceux qui me connaissent ça a son sens lol

 

Source : Jessy M.R pour Médium&Ghost