Les différentes formes de Magie Noire!

Noir

 

La différence entre la magie noire et la magie blanche tient surtout de la pratique. La magie blanche utilise les pierres, les plantes, les métaux, les couleurs, tandis que la magie noire utilise les démons, l'envoûtement, la nécromancie (l'art d'asservir la volonté des morts). La magie noire au départ sert à nuire. Ceux qui la pratique veulent obtenir des biens ou le pouvoir sur une personne et même parfois allant jusqu'à la détruire tant physiquement que mentalement.

 

Le Vaudisme:  

 

 
 

Culte animiste (mélange de sorcellerie, de magie et d’éléments empruntés au rituel chrétien) pratiqué par les peuples du golfe de Guinée et qui, avec la traite des Noirs au XVII ième siècle, s’est répandu aux Antilles (principalement à Haïti) et au Brésil (Bahia). Ils ne reconnaissent  qu'un seul dieu le "Grand maître" avec les esprits "Loas" ou "Iwas". Chaque individu possède à sa naissance un loas.

Loas:

Esprit qui se décompose en 4 familles, (les Limbos, les Petros, les Radas et les Zandors) et qui correspond à 4 rituels.

Les Limbos: Esprit qui procure des bienfaits immenses en échange d'un très lourd tribut.

Les Petros: Esprit qui apporte la richesse et la gloire, mais exige un prix exorbitant.

Les Radas: Esprit le plus sociable et bienveillant.Les

Zandors: Esprit qui procure un niveau supérieur des connaissances (Culte secret). Réservé aux initiés qui payent très cher les pouvoirs procurés. 

Une cérémonie après la mort est nécessaire pour libérer le corps de son loas et couper ses attaches avec les vivants, sinon le corps devient un Zombi (généralement mal intentionné).

On trouve dans le culte Vaudisme, les pratiques de la magie noire et de la magie blanche, mais chez eux ces deux pratiques peuvent être positives ou négatives.

Les Houngans: Ils pratiquent la magie dans un but positif.

Les Mangos: Ils pratiquent la magie dans un but négatif (Malédiction par poupée vaudous, zombification etc.)

 

La magie noire emploie des rituels et des techniques assez similaires à la magie blanche, mais typiquement avec moins de contraintes morales. Elle privilégie plus souvent les intérêts personnels du sorcier, parfois au risque de faire du tort à autrui. Elle accepte l’agressivité lorsque cela est nécessaire pour atteindre son but. Le terme de magie noire englobe donc généralement les sorts de manipulation, de destruction, d’affaiblissement et de malédiction: c’est de la magie destructrice.

« Il n’y a pas de lumière sans obscurité »
C’est ce que disent les mages noirs pour rappeler à nos confrères et consoeurs que la magie noire n’est pas forcément mauvaise ! Par exemple utiliser un maléfice contre un démon pour empêcher celui-ci de s’en prendre aux êtres humains est une bonne action. Inversement, même la magie blanche n’est pas toujours bienveillante. Par exemple, ses sorts de protection peuvent protéger des gens méchants et coupables, et ses sorts de prospérité peuvent profiter injustement à ceux qui sont déjà démesurément riches.

C’est donc d’abord et avant tout l’intention du sorcier, et non le type de sortilège, qui détermine si la magie sert pour faire le bien ou le mal. Contrairement à ce que dictent les stéréotypes du mage blanc et du mage noir, il est tout à fait possible d’être un bon sorcier expert en violence magique et en maléfices, ou un mauvais sorcier qui excelle à bénir et guérir.

#solenne

 

source : divers grimoire ésotérique

Facebook107TwitterEmail