La Tribu Dogon Et Leurs Dieux Extraterrestres!

Ovni 4

Tout au long de l’histoire, de nombreuses civilisations ont été fascinées par Sirius, l’étoile du chien. Cet objet céleste brillant occupe un statut élevé dans diverses mythologies, mais aucune ne brosse un tableau plus intrigant que la tribu Dogon d’Afrique de l’Ouest.

La riche culture du peuple Dogon remonte à plus de cinq mille ans et l’une de leurs anciennes légendes raconte l’histoire d’une race d’êtres d’un autre monde appelée Nommo.

Selon la légende, ces individus avancés ont visité la Terre il y a des éons, descendant « du ciel dans un vaisseau accompagné de feu et de tonnerre ».

De nature amicale, ils ont partagé une partie de leur sagesse avec les ancêtres des Dogon.

A ce stade, mentionnons que les Dogon ne possédaient aucun instrument astronomique pour étudier le ciel nocturne. Mais malgré cet inconvénient, leurs légendes mentionnent que le Nommo provenait d’une planète qui orbite autour de l’une des deux étoiles du système stellaire Sirius.

Il leur aurait été impossible d’arriver à cette conclusion simplement en étudiant l’étoile à l’œil nu. En fait, les astronomes n’ont découvert la plus petite étoile compagne de Sirius que 250 ans après l’invention du télescope.

Tous les 50 ans, les Dogon célèbrent le passage d’un cycle Sirius, une tradition qu’ils gardent en l’honneur du Nommo. C’est exactement le temps qu’il faut à Sirius B pour effectuer une orbite autour de son compagnon plus grand et plus connu. Coïncidence?

Comme beaucoup d’anciens dieux, Nommo était ambitieuse et passait le plus clair de son temps dans l’eau

Le fait qu’une tribu africaine primitive possédait des connaissances avancées sur l’univers est un mystère, mais qui peut être facilement expliqué si nous considérions leurs légendes comme des miroirs d’événements réels.

Alors, que disent les Dogon du Nommo ?

Leur planète natale est en orbite autour de Sirius B et est un monde en grande partie aquatique. Toutes les légendes les décrivent comme des créatures amphibies, très similaires à notre conception de Merfolk. La moitié supérieure de leur corps ressemble beaucoup au prototype nordique Alien des grands humanoïdes aux yeux bleus et aux cheveux blonds.

Ils ont atterri dans un grand vaisseau spatial que les Dogons appellent « Pelu Tolo » ou « l’étoile de la dixième lune ». Cet événement est d’une grande importance pour les Dogon, leur premier contact. Au même moment où le vaisseau Nommo tournait en spirale vers la terre, une nouvelle étoile est apparue dans le ciel nocturne, peut-être un vaisseau mère de Sirius.

 

La tribu décrit cette étoile comme ayant un cercle tourbillonnant de rayons rougeâtres autour d’elle et dit également qu’elle était stationnaire par rapport aux autres étoiles dans le ciel nocturne.

Les Dogon vénéraient les Nommo et les considéraient comme des dieux civilisateurs. Ils sont communément appelés « les maîtres des eaux », « les veilleurs » ou « les sauveurs ».

Lorsqu’on leur a montré des photos des espèces extraterrestres les plus rencontrées, les chamans Dogons les ont identifiés avec le type extraterrestre nordique, affirmant que leur tribu avait rencontré des humanoïdes blancs aux yeux bleus bien avant de rencontrer des hommes blancs.

Aussi incroyable que cette histoire puisse paraître, elle est parallèle à de nombreuses autres dans le monde et elles partagent toutes un aspect commun : des êtres extraterrestres avancés visitant notre planète, offrant leur aide et leurs connaissances et étant vénérés comme des dieux.

Il semblerait que cette vague de visites se soit produite il y a environ 5 000 ans, peut-être à la suite d’une grande inondation ou d’une autre catastrophe.

Les dieux à la peau blanche ont apparemment visité la planète entière, car des légendes allant de l’Australie aux Amériques décrivent des êtres similaires enseignant à l’humanité leurs voies.

 

 

source : https://www.preuvesduparanormal.fr