Découvrez la Zone 51 du Royaume Uni : Le mystère du manoir Rudloe

Zone

De nombreux membres de la communauté britannique de recherche sur les ovnis pensent que des preuves en possession du gouvernement britannique ont pu être conservées à Rudloe Manor, une station de la Royal Air Force (RAF) située au nord-est de Bath, entre les villes de Box et Corsham, Wiltshire, United Royaume.

 

Le manoir a été construit au sommet de carrières dont Bath Stone avait été extraite, dans les années 1930, certains des tunnels ont été convertis pour être utilisés comme dépôt central de munitions. Les vastes cavernes avaient environ 2 250 000 pieds carrés d’espace, divisés en de nombreuses chambres plus petites.

L’historien Rupert Matthews a écrit sur les rumeurs liant la base aux ovnis:

«À la fin des années 1990, les rumeurs avaient commencé à prendre une forme plus précise. Selon ces informations, il y avait un vaste complexe souterrain sous les casernes et les immeubles de bureaux apparemment inoffensifs dispersés dans le parc de l’ancien manoir.

«Tout cela pouvait être vérifié et était exact. Le manoir avait été repris par la RAF au début de la Seconde Guerre mondiale précisément parce que ces immenses cavernes souterraines existaient. C’étaient les ouvrages abandonnés à partir desquels la très prisée Bath Stone avait été extraite au 19ème siècle.

«Étant profondément souterrains, les tunnels et les grottes étaient, bien sûr, une preuve contre les bombardements allemands. À partir de 1940, toute une gamme d’unités et d’installations gouvernementales et militaires se trouvaient dans les tunnels de Rudloe Manor où elles seraient à l’abri de la Luftwaffe. Une grande partie de ce qui se passait là-bas à l’époque est maintenant bien connue et même si tout cela était vital pour l’effort de guerre n’est guère controversé.

Hélicoptère OVNI

À la fin de 1994, Matthew Williams et Paul Damon ont visité le manoir Rudloe pour enquêter sur la vérité sur le manoir et la connexion OVNI. Quand ils sont arrivés là-bas, le garde leur a demandé ce qu’ils faisaient et ils ont expliqué qu’ils étaient des chercheurs sur les OVNIS intéressés par le manoir.

Ensuite, Matthew et Paul ont demandé s’il y avait une «ville souterraine» sous le manoir? Le garde a déclaré qu’il n’y avait qu’une carrière sur le site Rudloe 2 et pas plus.

Paul a dit qu’il a regardé un programme télévisé appelé «Schofields Quest» et à partir de là, il a obtenu des informations sur «Underground Town», si ce n’était qu’une carrière alors ce ne serait pas un problème et ne représenterait aucune menace pour la sécurité nationale de laisser les «Schofields Les caméras Quest »pour un coup d’oeil. Le garde a déclaré que l’équipe de télévision s’était trompée et il a essayé de les convaincre une fois de plus qu’il n’y avait rien sur le site 2, mais une carrière.

Quelques minutes plus tard, une camionnette blanche est sortie de nulle part et s’est garée en position de blocage devant la voiture de Matthew. La porte du fourgon s’est ouverte et 2 soldats avec des mitrailleuses semi-automatiques ont émergé. La troisième personne qui était le conducteur de la fourgonnette est sortie, il était vêtu d’un équipement de camouflage et il semblait être un sergent.

Ils ont été interrogés par le sergent sur leurs activités autour du manoir, et ils ont fait de leur mieux pour répondre et fournir autant d’informations que possible avec leurs connaissances sur la base. Cependant, il ne s’est pas contenté de leur explication et a demandé leur pièce d’identité.

Juste avant de partir faire ses vérifications, il a fait la déclaration inquiétante suivante:

«Je vais vérifier vos coordonnées. Ne descends pas de ta voiture pendant mon absence, tu comprends? »

«Oui, pas de problème», ont dit Matthieu et Paul.

«N’essayez pas de partir dans le véhicule pendant que je suis parti, vous comprenez?»

«Nous n’irons nulle part.»

«Parce que si vous essayez de sortir du véhicule OU de vous éloigner, vous SEREZ SORTIR DE LA CIRCULATION!»

Matthieu et Paul ont été choqués par son avertissement. Pendant que le sergent était absent au poste de garde, un des soldats qui montait la garde faisait les cent pas près de leur voiture et ils ont attiré son attention pour avoir une conversation. Il leur a dit qu’ils avaient mis toute la base en état d’alerte et qu’il y avait eu une véritable agitation.

Matthieu et Paul ont dit qu’ils étaient désolés mais ils ne pouvaient pas voir qu’ils avaient fait quelque chose de mal. Ils lui ont posé des questions sur les OVNIS – s’il en avait vu, savait-il ce qui se passait à Rudloe. Il a dit: « Eh bien, qui sait ce qu’ils font, mais je n’ai pas le droit de dire quoi que ce soit. »

Quand le sergent est revenu, il a dit que leurs coordonnées avaient été vérifiées, mais il n’était pas content qu’ils soient tous les deux là. Il leur a dit qu’ils n’étaient pas autorisés à prendre des photos car c’était interdit. Matthew n’était pas d’accord et a déclaré qu’il n’y avait aucun signe anti-photographie affiché, donc il n’y avait aucune restriction.

Il a soutenu que des panneaux étaient affichés et que Matthew ne les avait pas vus. Il a également déclaré que les commandants de la base ne donneraient pas une telle autorisation et que s’ils revenaient dans cette base à l’avenir pour prendre des photos, ils seraient bloqués!

Après l’incident, Matthew a déclaré: «S’ils s’intéressent à la sécurité de la base, il est évident qu’ils y cachent quelque chose de« bien ».

Selon Nick Redfern, un auteur britannique également ufologue et cryptozoologiste qui a enquêté sur la connexion Rudloe Manor-OVNI: «Toute la saga Rudloe-OVNI a été un puzzle en soi.

Il ne fait aucun doute que les services de prévôt et de sécurité de la RAF – qui étaient basés à Rudloe pendant deux décennies – ont joué un rôle dans les enquêtes officielles sur les ovnis. Il existe même quelques fichiers déclassifiés disponibles aux Archives nationales de Kew. Mais la grande question est celle de l’étendue ou non de ces enquêtes.

Certains chercheurs ont suggéré – et en particulier Matthew Williams du milieu à la fin des années 90 – que le rôle de Rudloe allait bien au-delà de celui officiellement admis par le ministère de la Défense (MoD). D’autres le voient simplement comme un aspect mineur des enquêtes officielles sur les ovnis qui ont été exagérés par la communauté de recherche sur les ovnis.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Sources: Numéro du magazine Paranormal. 65: «Les dix théories du paranormal et du complot les plus étranges» écrit par Richard Thomas;