Il fait condamner le meurtrier de sa vie passée

Boy 1

En 1998, Trutz Hardo, un thérapeute allemand raconte l’histoire d’un garçon dans son livre intitulé «Les enfants qui ont vécu avant: la réincarnation aujourd’hui», ainsi que d’autres histoires d’enfants qui semblent se souvenir de leur vie passée avec une précision vérifiée.

Le garçon appartenait à l’ethnie druze et son histoire incroyable a été suivie par le Dr Eli Lash, qui est surtout connu pour avoir développé le système médical à Gaza dans le cadre d’une opération du gouvernement israélien dans les années 1960.

Les Druzes (Druzes) sont une nation d’environ 200 000 personnes qui se sont installées au Liban, en Syrie, en Jordanie et dans la région qui est aujourd’hui Israël il y a longtemps. Ils ne sont ni musulmans ni chrétiens, car ils ont leur propre religion.

En Israël, ils se trouvent principalement sur les hauteurs du Golan. Ce sont les seuls Israéliens non juifs à servir dans l’armée israélienne. La réincarnation forme la base de leurs croyances.

Selon Hardo, dans la région du plateau du Golan, près de la frontière entre la Syrie et Israël, un garçon de trois ans a affirmé se souvenir de la façon dont il avait été tué dans sa vie passée en raison de ses taches de naissance.

Dès qu’un enfant est né, son corps est recherché pour les taches de naissance, car ils sont convaincus que celles-ci proviennent de blessures mortelles, qui ont été reçues dans une vie antérieure. Si de telles marques sont trouvées sur un enfant, ils essaient de découvrir quelque chose de sa vie passée dès que l’enfant est capable de parler afin d’obtenir les premiers indices sur les circonstances de son décès antérieur.

Lorsqu’un certain garçon a atteint l’âge de trois ans, sur le front supérieur duquel une longue tache de naissance rouge s’étendant au centre de sa tête a été trouvée, un groupe de 15 hommes s’est formé. Ce groupe était composé du père et d’autres parents du garçon, de plusieurs anciens du village et de représentants des trois villages voisins.

D’après ce que le garçon avait dit, ils étaient tout à fait sûrs qu’il avait vécu dans leur voisinage immédiat dans sa vie passée. Un bon ami de Trutz Hardo, le professeur Eli Lasch était le seul non-Druse invité à rejoindre ce groupe parce qu’ils savaient qu’il était intéressé par la réincarnation.

Lorsqu’ils sont arrivés au premier village voisin avec le garçon, on lui a demandé si cela lui semblait familier. Il leur a dit qu’il avait vécu dans un autre village, alors ils sont allés au suivant.

Lorsqu’ils sont arrivés là-bas et l’ont interrogé à nouveau, il leur a donné la même réponse. Finalement, ils atteignirent le troisième village. Maintenant, le garçon leur a dit que c’était là qu’il avait vécu. Tout à coup, il a pu se souvenir de certains noms du passé.

Il leur avait dit il y a des mois qu’un homme l’avait tué avec une hache, mais il n’avait pas pu se souvenir de son propre nom et de celui de son meurtrier. Il se souvenait maintenant de son prénom et de son deuxième nom ainsi que de ceux de son meurtrier.

L’une des personnes les plus âgées de ce village qui avait rejoint ce groupe avait connu l’homme que le garçon avait nommé. Il a déclaré qu’il avait disparu sans laisser de trace il y a quatre ans et qu’il avait été déclaré disparu. Ils pensaient qu’il avait dû faire du mal dans cette région déchirée par la guerre, car il arrivait souvent que des gens qui s’égaraient entre les lignes des Israéliens et des Syriens soient faits prisonniers ou fusillés s’ils étaient soupçonnés d’être des espions.

Ils ont traversé le village et le garçon leur a montré sa maison. De nombreuses personnes curieuses s’étaient rassemblées. Soudain, le garçon s’est approché d’un homme et a mentionné un nom. L’homme a répondu oui.

Puis le garçon a dit: «J’étais votre voisin. Nous nous sommes disputés et vous m’avez tué avec une hache. L’homme était soudain devenu blanc comme un drap. Le garçon de trois ans a alors dit: « Je sais même où il a enterré mon corps. »

Comment aurait-il pu savoir où son ancien voisin avait enterré son corps après sa mort? Presque quotidiennement, mes clients me décrivent le scénario post-mortem suivant pendant la thérapie de régression: après la mort, l’âme quitte le corps terrestre et dans la plupart des cas est capable de voir le corps d’en haut. Souvent, il plane là pendant un certain temps et peut voir exactement ce qui arrive au corps. Nous en entendrons davantage parler d’autres enfants plus tard dans ce livre.

Quelque temps plus tard, tout le groupe suivi de nombreuses personnes curieuses a été vu errant dans les champs voisins.

On a demandé à l’homme que le petit garçon avait reconnu comme son meurtrier. Le garçon les a ensuite conduits dans un champ particulier et s’est arrêté devant un tas de pierres et a dit: « Il a enterré mon corps sous ces pierres et la hache là-bas. »

Ils ont maintenant enlevé les pierres et ont découvert en dessous le squelette d’un homme adulte portant les vêtements d’un fermier. Une fente à l’avant du crâne était clairement visible.

Maintenant, tout le monde regardait le meurtrier qui avait finalement admis ce crime devant tout le monde. Puis ils sont allés à l’endroit où le garçon a dit que la hache avait été enterrée. Ils n’ont pas eu à creuser longtemps avant de le tenir entre leurs mains.

La réincarnation est une réalité de la vie pour les Druses; ils n’ont besoin d’aucune preuve pour garantir cette croyance; et pourtant elle les étonne toujours chaque fois que la réincarnation se réaffirme dans des cas comme celui-ci. Les Druse croient également qu’ils renaissent toujours en tant que Druse.

Peut-être qu’une régression de groupe parmi leur peuple prouverait si cette affirmation est vraie. Eli a alors demandé aux gens ce que deviendrait le meurtrier. Ils ont dit qu’ils ne le livreraient pas à la police, mais qu’ils décideraient eux-mêmes d’une punition appropriée pour lui.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal : https://www.preuvesduparanormal.fr

Source: esolibris.com

s