LES EMPREINTES ÉNERGÉTIQUES!

Emp 1

« Nous laissons des traces sur tous les objets que nous touchons, et même si nous ne les touchons pas, notre seule présence, les émanations de notre corps physique et de nos corps psychiques s’impriment sur eux. Et dans les endroits où nous passons, sur les personnes qui nous entourent ou que nous rencontrons, nous laissons aussi des traces. C’est pourquoi il est si important de travailler à améliorer, à purifier ses pensées et ses sentiments afin de laisser partout des empreintes de lumière. » » Omraam Mikhaël Aïvanhov

LES EMPREINTES DE LUMIERE

 

 

1. Impact chez une personne

Une équipe de recherche biologique à l’Université de Bielefeld a fait une découverte révolutionnaire qui prouve que les plantes peuvent absorber l’énergie à partir d’autres plantes. Cette découverte pourrait également avoir un impact majeur sur l’avenir de la bioénergie en finissant par fournir la preuve que les gens puisent l’énergie d’autres personnes de la même façon.

Les membres de l’équipe de recherche en biologie du professeur Dr. Olaf Kruse ont confirmé pour la première fois qu’une plante, l’algue verte Chlamydomonas reinhardtii, synthétise non seulement la matière organique en utilisant la lumière du soleil (photosynthèse) , mais a également une autre alternative d’énergie : elle peut absorber l’énergie d’autres plantes.

Systèmes de défense énergétique

absorber l'énergie

Les fleurs ont besoin d’eau et de lumière pour pousser et les gens ne sont pas différents. Notre corps physique est comme une éponge, qui absorbe l’environnement. «C’est exactement pour cette raison qu’il y a certaines personnes qui se sentent mal à l’aise dans certaines situations de groupes spécifiques où il y a un mélange d’énergies et d’émotions. », explique la psychologue et guérisseuse Dr Olivia Bader-Lee.

Les plantes captent l’énergie de la lumière, absorbent le gaz carbonique de l’air, et l’eau du sol, pour produire de la matière vivante (bois, feuille, fleurs, racines). Dans une série d’expériences, le Professeur Dr. Olaf  Kruse et son équipe ont cultivé des espèces microscopiques d’algues vertes Chlamydomonas reinhardtii et ont observé que, lorsqu’elles sont en manque d’énergie, ces plantes unicellulaires peuvent absorber la cellulose végétale voisine à la place. L’algue sécrète des enzymes (appelées cellulases) qui « digèrent » la cellulose, la décomposent en petits morceaux de sucre.

Ceux-ci sont ensuite transportés dans les cellules et transformés en source d’énergie : l’algue peut continuer à se développer. « C’est la première fois qu’un tel comportement a été confirmé dans un organisme végétal, » déclare le professeur Kruse. « Cette algue qui peut digérer la cellulose est en contradiction avec les manuels précédents. D’une certaine manière, ce que nous voyons ce sont des plantes qui mangent des plantes. » Actuellement, les scientifiques étudient si on peut également trouver ce mécanisme dans d’autres espèces d’algues. Les premiers résultats indiquent que c’est le cas.

LES EMPREINTES DE LUMIERE

(algues vertes - protist.i.hosei)

« Quand les études énergétiques seront plus avancées au cours des prochaines années, nous finirons par voir comment cela se traduit chez les êtres humains également, » a déclaré Bader-Lee. « L’organisme humain ressemble beaucoup à une plante, il puise l’énergie nécessaire pour alimenter les états émotionnels et cela peut essentiellement alimenter les cellules ou entraîner une hausse de cortisol et des cellules catabolisées selon le déclencheur émotionnel. »

Bader-Lee suggère que le domaine de la bioénergie est maintenant en constante évolution et que les études sur le monde végétal et animal seront bientôt traduites et démontreront ce que les métaphysiciens en énergie savent depuis toujours, que les humains peuvent se guérir simplement par transfert d’énergie comme les plantes. « L’humain peut absorber et se guérir par le biais d’autres humains, animaux et une partie de la nature. C’est pourquoi beaucoup de gens se sentent plein d’énergie lorsqu’ils sont en pleine nature, » a-t-elle conclu.

Se libérer de l’énergie d'autrui !

Voici cinq outils d’énergie pour dégager votre espace et empêcher l’absorption de l’énergie tout en libérant l’énergie des gens :

Restez centré et restez solidement ancré.

Si vous êtes centré sur votre « moi » spirituel (au lieu de votre analyseur d’égo) vous sentirez tout de suite si quelque chose a changé dans votre espace.

Si vous êtes solidement ancré, vous pouvez aider les autres à ressortir leur potentiel car vous êtes en mesure de canaliser l’énergie à travers votre cordon de base avec votre intention. Soyez dans un état de non-résistance.

Si vous sentez mal à l’aise en présence d’une certaine personne ou d’un groupe, n’entrez pas en résistance pour vous protéger car cela sert uniquement à coincer l’énergie étrangère dans votre espace.

Mettez-vous dans un état de non-résistance en imaginant que votre corps est clair et translucide comme du verre ou de l’eau. De cette façon l’énergie étrangère passera à travers de vous. (source : espritsciencemetaphysiques)

Lorsque vous rencontrez des gens...

Une empreinte est une quantité d’énergie venant d’une autre personne ou créé lors d’un échange avec une autre personne qui est imprimé dans vos corps énergétiques. De même qu’un événement laissera aussi une empreinte énergétique en votre être.

Lorsque vous rencontrez des gens, ils laissent leur trace dans votre vie ainsi que dans vos corps énergétiques. Tout contact peut laisser dans votre énergie une empreinte parfois minime et d’autres fois beaucoup plus importante. Si la personne n’est pas significative pour vous, son énergie résiduelle présente en vous sera relâchée ou effacée rapidement. L’empreinte énergétique bénéfique d’un être important pour vous ne crée pas de distorsion dans votre être. Car les empreintes positives vous aident à construire votre confiance, votre estime de soi et votre personnalité. Ce sont des joies vous solidifiant de par leur énergie lumineuse. Par contre, les gens négatifs ou encore des propos négatifs peuvent laisser une marque qui avec le temps pourraient amener des problèmes dans le corps physique de la personne. Car toute distorsion au niveau énergétique de votre être amènera une manifestation physique ci celui-ci n’est pas compris et relâché.

Tout événement qui a de l’importance pour vous laissera dans vos corps énergétiques une signature énergétique. Selon le type de souvenir, les empreintes peuvent être joyeuses ou encore négatives pour vous. Les éléments imprégnés dans votre cerveau sous forme de souvenir ont nécessairement laissé une trace dans votre énergie personnelle, car le corps, l’esprit et l’âme sont tous inter reliés. Nous n’y incluons pas uniquement le corps physique mais aussi les différents corps énergétiques.

Pour contrer cette problématique, il existe différentes méthodes afin de nettoyer vos champs énergétiques. De plus en plus d’informations pratiques à ce sujet sont diffusés actuellement que ce soit par l’utilisation du sel de mer dans les bains, les huiles essentielles, la sauge, les prières, etc. Vous devenez de plus en plus conscient de cette réalité en votre être et autour de vous. Afin que cette libération soit définitive, il sera nécessaire que la personne effectue un lâcher prise sur les personnes ou les événements responsables de ces empreintes énergétiques.

Il vous est impossible d’empêcher les empreintes énergétiques en vous, car vous vivez dans un monde où il y a échange perpétuellement entre les différentes personnes ou événements que vous vivez. Il vous est, par contre, permis de ne pas accumuler inutilement les énergies ou les empreintes nuisibles en vous en prenant régulièrement le temps de faire une rétrospection sur ce que vous avez vécu dans les jours et semaines précédentes et la raison de ceux-ci dans le but de faire la paix et de vous libérer de ceux-ci. Ainsi vous ne garderez en vous des énergies inadéquates en votre être et cela empêchera leur accumulation.

2. Impact dans un lieu

L’empreinte énergétique est directement en lien avec l’énergie résiduelle d’un lieu. Ce sont les empreintes énergétiques laissées dans un lieu qui déterminent l’énergie résiduelle de celui-ci. Il y a plusieurs éléments qui colorent l’énergie imprégnée dans un endroit.

Premièrement, il y a l’utilisation que nous fessons de ce lieu qui a un immense impact dans cet espace. Est-ce que nous utilisons cet endroit pour s’y réjouir ? Est un lieu de paix ? La fonction que nous donnons au lieu laissera immanquablement une empreinte en l’énergie résiduelle de celui-ci. Par contre, certains événements ont un impact plus important que d’autre. Un meurtre, un suicide, de la violence physique ou morale ont un impact négatif qui s’imprègne en les mémoires résiduelles du lieu.

Deuxièmement, il y a les personnes qui utilisent et se trouvent fréquemment dans le lieu. Leur personnalité et leur énergie personnelle baigne dans l’énergie de l’endroit et peut y déposer de son énergie. De par notre présence en un lieu, il nous est donc possible d’influencer l’énergie de celui-ci. Bien sur les gens demeurant en ce lieu ou encore les gens allant fréquemment dans ce lieu sont les plus susceptibles de laisser leur empreinte en celui-ci.

Troisièmement, il y a les émotions vécues par les gens en ces lieux. Tout comme les personnes, les émotions ont un impact différent. La colère, la haine, la tristesse ont un impact important au niveau énergétique. Il n’y a pas uniquement les émotions négatives qui peuvent s’imprégner. La joie, le bonheur ont aussi une énergie importante.

Tous est énergie. Les mots, les gestes et les émotions laissent des empreintes énergétiques dans les différents lieux où ils ont lieux. C’est pourquoi, nous pouvons entendre quelques fois des bruits, des phrases ou conversations appartenant au passé. Nous avons dans ces instants accès aux souvenirs du lieu soit à l’énergie résiduelle de celui-ci.

Au fil des ans, certaines empreintes sont effacés pas le temps et par les événements de ce lieu. Par contre, d’autres marqueront le lieu a jamais ….

Les mémoires s'imprègnent dans la matière 

LES EMPREINTES DE LUMIERE

Tout objet, toute matière, est porteur de vibrations énergétiques variées,

bien vivantes, vibrantes, possédant des qualités insoupçonnées, positives, négatives, destructrices, constructives... Ces mémoires du passé inscrites dans la matière réagissent, elles s'imprègnent à notre contact, quand nous les acquérons, les possédons, les touchons, les cotoyons. L'énergie, il ne faut pas l'oublier, est bien vivante et très intelligente, elle vibre. Elle agit dans tout corps matière et céleste. Etant vibration et vivante, elle se transmet à tout ce qui est en son contact, sur toutes sortes de choses : vêtements, objets divers, habitation, voiture... mais aussi à tout être vivant. Notre corps, en tant que matière, devient comme une éponge et s'imprègne de ces mémoires enregistrées dans toutes ces acquisitions matière qui nous entourent et nous font perdre notre propre identité. Nous devenons une autre identité quand nous ne sommes pas protégés de toutes ces énergies environnantes vivantes que nous rencontrons, captons. 

Comment s’imprègnent les mémoires dans la matière  

Tout corps solide sur Terre prend mémoire de toutes ses manifestations célestes, terrestres qui se produisent dans la création et formes pensées que nous émanons. Même quand on discute, on émet des vibrations énergétiques qui en présence d'objets, s'imprègnent et restent en mémoire et ceux-ci les retransmettent ensuite en vibration autour d'eux. Tout cela est normal, car la matière étant vivante, vibrante, elle enregistre tout. Cela se passe tout le long de la vie de l'objet. Mais, dès sa création, alors qu'il est "tout neuf", tout bien ou objet apporte une mémoire enregistrée provenant de son "fabricant". Ces mémoires inscrites dans la matière au niveau de son ADN renferment des faits, des paroles, des mouvements... qui peuvent nous être retransmis par contact, lien de possession ou simple mise en présence par vibration. La matière est de l'énergie condensée qui est devenue solide, maniable et imprégnable de toutes sortes de mémoires qui sont des énergies existantes. Tout objet fabriqué est de l'énergie mémoire quoi qu'on en pense et en dise. Le matériau de base vient de la terre pour son côté matière, du ciel pour sa part énergétique, car la substance utilisée est de la matière énergétique,  il est transformé par l'être humain qui va remplir son ADN d'une mémoire additionnelle. La nature est ainsi faite que le savoir et la connaissance de l'un peut être transmis ainsi à beaucoup de monde. Mais l'homme s'étant coupé de  son côté sacré, il agit pour la plupart du temps de manière inconsciente et donc imprègne l'objet de tout ce qui constitue son ego : matérialisme, addictions, toutes sortes de pollutions, nuisibles pour son prochain. Lorsque l'on crée, on ne le fait pas qu'avec ses mains, pour construire, fabriquer une forme vivante, vibrante, l'on crée également avec sa pensée. 

De quelles mémoires sont imprégnées les maisons ?   

Par exemple, l'acquisition d'une maison :

S'il s'agit d'une maison neuve, pour sa construction  on y trouve : le maçon, le plombier, l'électricien, le chauffagiste, le menuisier... Comment se trouvaient ces personnes dans leur tête, dans leur comportement, leurs paroles... quand ils ont fabriqué ou posé les pièces, le matériel nécessaires à toute la fabrication de cette maison ? Bien en eux ? fatigués ? stressés ? malheureux ? heureux ? contrariés ?... Comme on dit Dieu seul le sait, et pourtant, tout cela s'est inscrit dans les murs. 

 S'il s'agit au contraire d'une ancienne maison, les mémoires s'additionnent encore d'avantage : outre la somme de ceux qui ont pu la construire en des temps reculés, il y a toutes les mémoires des occupants, leurs joies, leur peines, les naissances, les décès, les attachements au lieu pouvant aller jusqu'à l'ancrage d'entités qui ne veulent pas le quitter...

Et il y a aussi tout l'environnement qui aura pu "informer" la maison avec des mémoires, plus ou moins bénéfiques : implantation dans un lieu calme ou bruyant, voisinant des centrales électriques ou non...

Ce que l'on peut dire, c'est qu'une habitation, neuve ou ancienne, n'est en aucun cas vierge de mémoires, et qu'il faut donc mieux savoir ce que l'on va côtoyer pour ne pas être victime "d'attaques invisibles" qui pourraient nuire à notre santé et notre bien-être. 

LES EMPREINTES DE LUMIERE

Comment nettoyer la matière de ses mémoires  

Le nettoyage de toutes ces mémoires est important pour notre bien-être, notre évolution de conscience et pour notre vie. Chaque acquisition de biens, peu importe si c'est neuf ou d'occasion, doit être suivie d'un nettoyage énergétique et matière. Cela s'impose afin que ces mémoires ne nous atteignent, ne s'imprègnent pas dans nos corps subtils et matière, et que notre vie quotidienne n'en soit pas affectée au risque d'en perdre notre identité. Un travail énergétique sera toujours le bienvenu sur un objet pour enlever toute cette  mémoire vibratoire qui est accrochée à l'ADN de la matière. Un travail sur la matière est important pour purifier celle-ci afin qu'elle retrouve son état naturel "neutre".  

L'eau est une matière bien vivante, vibrante où tout peut naître, germer  et qui représente la mémoire de la vie. Elle capte tout ce qui l'entoure, enregistre dans ses cellules tous les événements qui ont lieu et peut nous les retransmettre, nous les faire vivre de différentes façons.  Pourquoi ? L'eau est une entité réelle bien vivante, vibrante, intelligente. Elle capte, se transforme, s'imprègne de toute forme (pensée, parole, mouvement, création...) et garde en elle toutes ces mémoires acquises pour les retransmettre. L'eau est le véhicule matière parfait, réagissant instantanément et programmable à l'infini, qui permet la liaison Ciel - Terre. 

      

Pourquoi la matière s'imprègne-t-elle de mémoires ?

 Tout sur Terre est une mémoire enregistreuse car tout élément matière est un support susceptible d'enregistrer l'énergie qu'il reçoit et donc de la garder en mémoire. Quel que soit le règne, animal, végétal, minéral, tous sont bien vivants, lucides, avec une Âme (selon le règne il peut s'agir d'une âme-groupe), un Esprit... Tous vibrent et comprennent notre langage, et si on les écoute, on peut échanger avec eux, ils nous transmettent la Vie, et on pourrait en apprendre beaucoup sur notre monde et le monde universel, car ils sont en symbiose avec le Tout, avec l'Univers, ils forment une UNITÉ Universelle. Ces mémoires sont une manière de communiquer pour que tous nous évoluions en symbiose. 

 Chaque chose dans notre monde a une Âme, une réalité de vie qui l'habite et l'anime. Même si on ne le comprend pas, on ne le voit pas, on ne veut pas l'admettre, nous sommes entourés dans notre vie d'entités bien vivantes de différentes dimensions et formes qui nous aident, nous apportent leur aide, si nous le voulons bien, si nous l'acceptons. 

Pourquoi purifier les objets de leurs mémoires ?  

Si ces mémoires sont là pour nous faire évoluer, pourquoi nettoyer les objets ?

En fait, cela est principalement dû à l'homme. De la même manière que nous avons en travail quotidien à travailler sur nous-mêmes pour nous défaire des envies et besoin de l'ego, il faut purifier les objets imprégnés des mêmes émanations de l'ego de nos semblables. Il s'agit donc de purifier l'objet par un travail énergétique etmatière qui le débarassera de ces basses vibrations, mais pas des mémoires liées à sa nature. En effet chaque matière apporte des bienfaits particuliers différents, la laine du pull apportera sa chaleur et sa protection, le bois sa solidité et sa symbolique de liaison à l'éther, ces qualités là ne disparaissent jamais lors du nettoyage de l'objet. Et l'on comprend qu'il en est de même pour les plastiques, ils resteront des émanations de pétrole, nettoyage ou pas, d'où l'importance de s'entourer d'objets de qualités. 

 C'est donc une nécessité, une précaution au niveau énergétique vibratoire et matière de procéder au nettoyage, pour notre bien-être et notre santé. Laisser nos objets vibrer à leur propre vibration ne peut que nous aider à communier avec eux, voir les signes qui s'en dégagent et vivre dans des lieux sains. Nous pouvons nous exposer dans la lumière de notre vie sans subir les conséquences que peut dégager l'énergie d'un objet non nettoyé...

Comment se protéger de ces mémoires imprégnées dans la matière.  

Nous aussi nous devons impérativement nous protéger de toutes ces entités mémoires qui vibrent dans l'air, autour de nous, en créant une protection physique, psychique et spirituelle très importante pour notre équilibre intérieur, extérieur. La meilleure protection est être soi-même entièrement avec son Âme et en Unité avec le monde supérieur, vibrer à l'unisson. Notre vibration de lumière énergétique nettoiera et donnera une force élévatrice à tout ce qui sera à notre contact. Mais pour cela il faut s'ouvrir en soi à sa lumière et faire un travail de conscience avec le Tout, l'Univers. 

 Nous pouvons aussi faire un nettoyage de nos corps matière et subtil le soir en rentrant chez soi, ce qui est très conseillé pour notre santé et bien-être.  Le nettoyage des lieux, des objets, de notre corps et de nos corps subtils... est toujours nécessaire pour une vie saine et garder toujours notre vraie identité. Mettons en pratique ces enseignements sacrés simples et subtils et notre vie ne s'en portera que mieux. L'utilisation de l'énergie consciemment aidera beaucoup à notre protection physique et psychique. 

 Il ne faut pas se prendre la tête, avec toutes ces mémoires incrustées dans la matière et se rendre malade. Travailler en étant, JE SUIS, en utilisant la pensée créatrice avec les énergies universelles, l'aide de son âme et de ses guides célestes, pourra agir sur la matière pour en modifier, rectifier les atomes de mémoire en les purifiant et la matière rayonnera aussitôt une vibration compatible et bénéfique à notre bien-être.  Notre bien-être qui est et se trouve dans notre coeur contribuera à faire changer les vibrations énergétiques de tout ce qui nous entoure et nous aidera en notre évolution de conscience. 

Alain Jean - monde-omkar 

Psychométrie: mémoire des murs

(lecture de la charge d'un objet ou d'un lieu)

La psychométrie porte mal son nom. Concept introduit au 19ème siècle par le docteur Joseph R. Buchanan, au travers d’une étude où certains participants étaient capables de reconnaître du laiton au touché dans l’obscurité. L’un des participants décrivaient un goût particulier dans sa bouche au contact du métal. On pourrait éventuellement associé la synesthésie au phénomène décrit par J.R. Buchanan, mais pour autant la psychométrie est une perception énergétique fort intéressante.
On l'appelle aussi la mémoire des murs. Là encore un nom mal choisi, car elle ne s'arrête pas aux murs, les objets sont concernés (quelqu'ils soient)



La mémoire des murs étant la lecture d'une charge de l’événement ou des événements vécus par un objet par imprégnation psychique. Que ce soit volontaire (acte magique, donc manipulation des énergies) ou involontaire (événements violents comme meurtre, suicide, événements positifs, lieu sacré).

Spécifiquement attaché à la capacité de lire les énergies d’un environnement, que ce soit un objet, un lieu, un mur, une pierre, elle peut s’exprimer de diverses façons, l’ensemble des capacités servant de support à l’expression de la perception.
Le télétouché est souvent associé à la psychométrie, l'objet pris entre les mains, ou vu étant ressenti comme brûlant, ou glacé, ou encore provoquant des douleurs pour celui qui le lit. La clairvoyance en permettant de "lire" et donc de voir son histoire (flash d'événements, de lieu, de symbole, en relation avec la charge énergétique). La clairaudience: entendre un son en rapport direct avec l'énergie (un cri par exemple dans le cadre d'un meurtre). L'odorat (odeur du sang toujours dans le cadre du meurtre, de l'encens quand c'est un objet consacré, tout dépend des analogies utilisées par le médium). Le goût astral aussi (par exemple goût de cendre pour un objet/lieu qui a été subit un violent incendie). La médiumnité à effet physique est moins usité dans ce type de cadre, mais reste possible et surtout difficile à vivre.
Ainsi prenons une personne qui achète une maison où une série de meurtre a eu lieu: cris répétés à des heures précises, coup dans le mur, objets qui tombent, taches qui apparaissent ou disparaissent... C'est un cas extrême, mais où le premier réflexe va être de penser à une présence d'entité alors qu'il n'y a pas de ressenti de présence. Et attention, car parfois le ressenti de présence va être induit aussi par la charge dans les murs.
Dans tous les cas problématiques, deux uniques possibilités de lutter contre une charge:
purifier ou charger par une autre énergie. Purifier reste l'axe majeur.
Tout restant niveau d'énergie...une purification très approfondie, répétée, longue peut parfois s'avérer nécessaire pour parvenir à suffisamment décharger un objet ou un lieu.
Parfois même, quitter le lieu, enterrer l'objet s'avère nécessaire.

Techniquement, plus la charge est importante, donc plus longtemps a duré le contact, ou encore plus violent a été l'événement lié, plus "lisible" est l'objet. Tout restant là encore niveau d'énergie et dépendant de votre sensibilité, et de la précision de lecture que vous êtes capable d'induire.

Ainsi, on associe très régulièrement la psychométrie à la “mémoire des murs”. En lisant les énergies qui sont dans un objet, on peut être capable d’en ressentir son histoire, les lieux où il a vécu, les personnes qui ont été attachées à lui, le tout en comprenant et interprétant la charge énergétique qu’il contient.

Tout est énergie,

même un événement, un lieu, une histoire, et cette énergie s’imprègne plus ou moins selon la matière, les circonstances (violente, répétition, longue…), le contexte (médium, meurtre, travail magique…), ainsi que l’environnement (un endroit qui par la situation énergétique empêche la circulation des énergies et donc la purification et la décharge naturelle, une situation géobiologique qui exarcerbe une énergie négative…)
L’un des meilleurs exemples de la pratique de la psychométrie est peut être celui de Maud Kristen dans les années 90 confrontée à divers objets dans une émission de télévision, où elle décrivait l’histoire du mur de Berlin confronté à l’un de ses morceaux, ou encore la vie du père du présentateur qui lui prêtait la montre de celui-ci. Sans aucune connaissance de l’histoire liée à ces objets, elle était capable d’en lire la charge émotionnelle (le lien entre la personne et l’objet, la tristesse liée au mur), décrire un environnement (la pluie, le froid toujours pour le mur).

Cet exemple est une illustration pratique de la maitrise d’une capacité et de son “aboutissement”. Au quotidien la psychométrie peut être impromptue, difficile à vivre.

Au départ, vécue comme un bruit diffus dont on ne trouve pas la provenance, ou encore une image persistante, une pensée intrusive quand on saisit un objet, que l’on rentre dans un lieu, ou bien aussi une sensation de froid, de chaud, un toucher prononcé, ou un goût/odeur particulier sans que la relation de cause à effet se fasse.

Les personnes sensibles à la psychométrie ont tendance à facilement s’attacher aux lieux chargées en énergie, à fuir ceux dont l’histoire est trop sanglante, trop chargée en négatif.
Elles peuvent apprécier les antiquités, mais les choisiront avec soin, pour les valeurs qu’elles ont pu porter auprès de leurs précédents propriétaires, ou pour l’énergie positive qu’elles ont.
D'autres s’acharneront à n’avoir que du neuf, pour éviter les perturbations induites par la psychométrie, au point de régulièrement changer les meubles, les objets de la maison, au fur et à mesure qu’ils se chargent (la purification régulière peut limiter cet effet).
La psychométrie est rarement unique, elle s’accompagne d’une sensibilité plus vaste, que ce soit aux minéraux, aux plantes, ou encore aux entités, aux personnes.

En tant que méthode de lecture des charges énergétiques, elle ouvre aussi des perspectives dans la pratique spirituello-magique.
Car elle permet de savoir quand un talisman est purifié, chargé, consacré, elle permet de percevoir une charge, et de remonter jusqu’à son émetteur-fondateur, elle permet d’appréhender de façon plus vaste un environnement.
Elle est aussi une autre perspective du réel, car elle apporte une dimension vaste où le passé impact sur le présent, permet de voir les interrelations énergétiques entre chaque chose, la façon dont s’articule l’énergie d’un lieu, d’une pièce, l’attachement des personnes aux objets.

Elle éclaire aussi sous un autre jour le non-attachement que les bouddhistes peuvent avoir au matériel, car s’attacher c’est laisser une empreinte, qui peut perturber l’autre, et donc impact sur les libertés d’autrui face à un objet.

Si elle a des caractères positifs, face à la compréhension de ce qui nous entoure, elle peut aussi être puissamment perturbatrice et parfois violente.
Elle implique donc comme toute capacité d'être comprise, puis de travailler à sa maitrise. Quelqu'un souffrant de la psychométrie a tout intérêt à devenir un as en purification..

Distinguer la voyance de la psychométrie:
ce sont deux techniques différentes, qui peuvent aboutir au même résultat. L'un utilise la lecture du temps pour connaitre une histoire, l'autre la lecture des énergies. Voyance et médiumnité ne sont pas une seule et même capacité, ne pas l'oublier.

(source : equinox

 

« La magie est la science et la pratique des influences. Si un objet ou un être exerce sur le monde environnant une influence favorable, on dit que c’est de la magie blanche ; et s’il trouble, désorganise, détruit, on dit que c’est de la magie noire. En ce sens on peut considérer que tout est magie : les gestes, les paroles, les regards, les sons, les couleurs, les formes géométriques… Et il en est de même chez les animaux, les plantes, les minéraux : dans la mesure où ils agissent sur les êtres, les attirent ou les repoussent, les guérissent ou les rendent malades, ils possèdent un pouvoir magique.
Quand nous regardons le soleil, les étoiles, les montagnes, les lacs, nous sentons qu’ils agissent sur nous et nous influencent. Et nous aussi, d’une certaine manière, nous les influençons. Dans l’univers tout est magie, parce que tout n’est qu’influences réciproques. Quand vous l’aurez compris et que vous vous exercerez à penser, à sentir, à agir d’une façon constructive, harmonieuse, vous deviendrez un mage blanc. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Le nettoyage énergétique 

Comment purifier mon habitat ! 

Par quoi commencer ?

Dans un premier temps, faites une cure de sel !

pas de panique, pour tout savoir sur la cure de sel, rendez vous ICI

Placez la sous chacun des lits, et dans toutes les autres pièces de la maison. Au bout d’un mois (parfois plus tôt) vous découvrirez une cristallisation en haut du verre. Jetez tout ! (verre compris). Puis recommencer l’opération jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de cristallisation (aux prochaines cristallisations lavez simplement le verre). Alors votre pièce sera complètement purifiée de toute énergie négative. Une cristallisation importante ou avant le mois requis, dénotera une forte négativité. 

En parallèle, munissez-vous :

De bougies, de quelques bâtons d’encens, de fleurs fraiches (roses, pâquerettes, oeillets,

tout ce que vous voulez !) 

D’une petite cloche, d’un gong,  de  cymbales  tibétaines ou d’un bol chantant tibétain* qui est le plus efficace. 

 

    

 D’une  coupe d’eau de source, d’une coupe de sel, de quelques petites assiettes. 

Quand procéder ?

A un moment où vous ne serez pas dérangé pendant au moins une heure.

Débranchez le téléphone.

 

Plus vous accorderez de l’importance au nettoyage, plus il sera efficace. Préparez donc bien ce moment à l’avance.

Comment faire  ?

Retirez votre montre, vos bijoux et tout ce que vous portez de métallique.

 

Coupez la radio, la télévision et toute forme de musique.

 

Installez une table dans un lieu essentiel de la maison. Un endroit où vous aurez l’impression d’être au centre de la maison (même si ce n’est pas le centre géométrique du lieu).

Mettez une nappe blanche sur votre table et placez ici les objets que vous avez rassemblés (bougies, fleurs etc…). Placez vous près de la table et faites quelques respiration profondes en fermant les yeux.
Utilisez votre bol tibétain (ou cloche) en le faisant tinter à chaque étape.

Allumez un bâton d’encens sur la table.

Intéressez-vous maintenant à votre bol d’eau de source. Placez vos mains au-dessus du bol et chargez l’eau d’énergie positive. Imaginez que toute votre énergie passe par vos mains et imprègne l’eau. Dites-une petite phrase simple comme  « Eau qui vient de la terre, purifie ma maison, rends la plus claire et plus douce » ou une phrase plus personnelle.

Commencez par l’entrée de votre habitation.Promenez-vous mains ouvertes en essayant de sentir l’énergie qui se dégage des murs, des recoins, des meubles. Quand vous avez l’impression qu’un espace est plus « lourd », un peu collant. Prenez le bol (ou vos cymbales, cloche), faites le chanter dans l’espace concerné. Jetez un peu d’eau. Déposez ensuite un petit tas de sel sur le sol. Prenez votre bâton d’encens et promenez le autour de vous.

Vous allez terminer ce processus en déposant sur une petite assiette,  une bougie allumée entourée de fleurs fraîches. Déposez le tout à l’endroit qui vous semble adéquat. Arrêtez-vous quelques instants en vous concentrant sur ce que vous souhaitez pour vous et pour cette partie de votre maison.

Procédez ensuite de la même façon pour chaque pièce de votre maison (de bas en haut). Prenez votre temps, concentrez-vous. 

Je sais que cela peut par moments ressembler à une cérémonie religieuse, mais ça n’en est pas une, en aucun cas.

Par contre c’est une excellente expérience pour essayer de sentir l’énergie qui circule autour de vous et dans votre lieu de vie, si vous le faites avec sérieux et concentration. 

Dans les jours qui suivent ce nettoyage énergétique, soyez attentif à ce qui se passe d’inhabituel. Appréciez-vous plus votre maison ? Certains endroits vous semblent-ils plus agréables ? Que font les animaux et les enfants ? Sentez vous une modification sensible de leur comportement ? 

* Le bol chantant tibétain est utilisé pour débloquer le Chi stagnant d’un habitat mais est également utilisé en médecine. Pour bien l’utiliser, frappez avec le bâton pour lancer la note puis faites tourner le bâton autour ou dans le bol pour le faire chanter. Le son se modifie au fur et à mesure que le champ énergétique bouge.

Petit conseil technique :

Ne tenez pas votre bol à pleine main, cela aura pour effet de couper la résonance. Tenez le plutôt posé sur le plat de votre main, ainsi les ondes pourront parcourir tout le bol sans être perturbées et vous obtiendrez un son beaucoup plus long et profond.

Bon nettoyage !

(source : lefengshuifacil)

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 29/04/2020