Lughnasadh

  • Par
  • Le 22/07/2020 à 17:37

Lug

 

Le mois de juillet avance et nous approchons doucement du Sabbat de Lughnasadh, celui-ci se déroulera le 1er Aout ce qui nous laisse encore le temps de nous préparer.

Ce Sabbat est aussi appelé Lammas et représente les premières récoltes et la fatigue du Dieu.

Il ne fût pas toujours fêté à cette date précise puisqu’elle correspondait à l’origine à la première récolte, lorsque les plantes printanières se fanent et laissent tomber leurs fruits ou leurs graines pour notre usage et pour assurer les récoltes futures.

Cette période permet de s’ouvrir au changement de saison, et de s’unir aux énergies de la nature. Les forces du Dieu décroissent, au fur et à mesure que le Soleil se lève toujours plus au sud chaque jour.

Les nuits s’allongent et l’été s’en va doucement.

Dans la mythologie celtique irlandaise, Lughnasadh est une fête signifiant « assemblée de Lug ». Lug est le dieu-roi représentant la souveraineté et la lumière, assurant l’éternité des cycles de mort et de renaissance. C’est donc une fête célébrant la royauté, et plus particulièrement le rôle de redistribution des richesses que représente le roi. C’est un temps de trêve militaire célébrant la paix, l’amitié, l’abondance et la prospérité du royaume.

Pour les Nordiques, c’est le jour de la fête du pain.
Lors de ce jour, on récolte les premiers grains servant à la production de la farine. On rend grâce à la Déesse pour l'abondance des premières récoltes et on lui demande la poursuite de cette abondance.

Ce sabbat est une fête qui permet de s’ouvrir au changement de saison, et de s’unir aux énergies.

Pour les chamans, ce jour est consacré à la célébration de la force de la terre mère : synonyme de fécondité et de régénération, elle enfante tous les êtres et les nourrit. C’est une saison généreuse liée au Feu, qui déverse ses fruits pour faire vivre les hommes et leur apprendre le partage.

La notion d'union lors de Lughnasadh est très forte : union du soleil et de la lune, des hommes et des femmes, de la mère et de l'enfant.

La tradition de ce sabbat est de fabriquer plusieurs variétés de pain, si possible en forme de couronne afin de symboliser le soleil.
Il est de tradition de manger le pain ou de le jeter dans le feu en offrande.

Les aliments de circonstances sont la farine, les graines et semences, les fruits, les légumes, les herbes aromatiques, les baies. Il s’agit de récolter soi-même la nourriture. On peut boire du thé à base d’herbes de saison, du cidre ou du jus de fruit.

Souvent, la cérémonie se déroule dans un cercle de pierre, où l'on fait tourner une roue autour de ce dernier pour symboliser le déroulement du cycle annuel.

Source : la coupe des fées

 

solenne énergie rituel wicca