L'œillet : symbolisme

  • Par
  • Le 01/10/2020 à 17:22

Fleur 1

 

Après avoir symbolisé la sainteté, l’œillet glisse dans la direction du domaine de la maternité et de l'amour maternel, tant et si bien qu'il y a cinq siècles environ, les artistes hollandais se servaient de l’œillet pour figurer symboliquement les fiançailles et le mariage. Mais quid de l'amour ? Ne dissimulons pas que « le cœur des gros œillets a quelquefois facilité de furtifs messages, et les parfums d'un bouquet ont pu donner plus de charme à un tendre aveu ». Il est effectivement parfaitement avéré que, dans le langage des fleurs, outre que l’œillet figure la liberté, il signifie aussi l'amour pur, voire ardent. En cela, remémorons-nous ce roman de Marcel Pagnol dans lequel Ugolin, qui cultive de flamboyants œillets incarnats, s'éprend de Manon, la sauvageonne des sources et des collines, s'entichant d'un amour non partagé jusqu'à la mort. Si l’œillet blanc reflète le dédain et le jaune la jalousie, un œillet rouge signifie un oubli du cœur, et si jamais il est panaché, cela marque le refus tout net : il ne vaut alors mieux ne plus insister, et si tel n'est pas le cas, on achève sa vie à la manière d'Ugolin. L’œillet ne porte donc pas forcément bonheur.

Une belle semaine à toutes et à tous, à bientôt !

Source : là coupe des fées

 

 

 

 

solenne