Exercice pour connaître votre relation avec l’amour

Am 2

 

Exercice pour connaître votre relation avec l’amour

 relation avec l amour

Nous cherchons tous l’Amour seulement parce qu’on croit l’avoir perdu. Les expressions, les mots que nous utilisons nous laissent penser que l’Amour est douleur et qu’il finit par nous tuer. 

Il existe de nombreux exemples :
« L’Amour fou », ah ! L’amour rend fou ! « Coup de foudre » cela fait de plus en plus mal, mais la meilleure c’est « tomber raide dingue », en plus de mourir, tu deviens une âme folle…en quittant ton corps.
Alors pourquoi dans notre langage utilisons-nous ces mots pour définir nos relations ?

Car tout le monde le dit !

Depuis quand l’Amour c’est une maladie!!!


C’est terrible de se rendre compte combien on nous conditionne.
Même sans télévision, le langage vient plomber énergétiquement nos relations, que cela soit la relation à soi, à l’autre, aux autres.
Et si nous faisions vraiment attention à nos mots…, le langage c’est comme les pensées plus nous y prêtons attention et plus nous pouvons nous déconditionner de la masse.

 

Arrêtons de croire que nous l’avons perdu. Il n’est jamais parti, puisque c’est notre vraie nature.

Voici un petit exercice de méditation parle de notre relation à l’Amour, l’amour de soi, l’amour de l’autre. Si vous continuez à lire, jouer le jeu à fond sinon cela ne présente aucun intérêt .Je vais vous poser des questions que vous allez évaluer sur une échelle de 0 à 10, 10 représente l’intensité la plus forte.

Le premier chiffre qui vous viendra sera le bon, ne réfléchissez pas, Soyez honnête avec vous-même, c’est seulement vous avec vous ! Ne laissez pas votre juge intérieur interférer.

 

Faites cet exercice au calme, isolez-vous, l’idéal serait d’enregistrer vos réponses avec le magnétophone de votre ordinateur ou le dictaphone de votre téléphone portable pour rester en état méditatif tout au long des questions.

Vous pouvez aussi prendre un papier et un crayon pour noter les réponses.

Faire un bilan c’est prendre conscience de la ligne de départ, de l’entrainement adéquat pour  s’améliorer, pour trouver son rythme  et de la ligne d’arrivée.

Il est aussi possible que les questions fassent resurgir des émotions, il est important de les laissez être, sans porter de jugement, sans action. Juste les observer et les accueillir ? Ça leur permettra d’être reconnues ?  Il se peut également que vous connectiez des blessures, c’est là que votre mental intervient, il ne vous fera jamais souffrir de nouveau, donc tout ce qui est trop pénible ne remontera de la même façon que lorsque vous l’avez vécu  ! Le mental Gardien veille…

        

 

Allongé ou assis portez votre attention sur votre corps, posez les mains sur votre cœur, fermez les yeux  et prenez trois respirations profondes, invitez le sommet de vous-même à participer à cette expérience.

Demandez à votre mental de vous laisser accéder à votre  inconscient, mais de rester vigilant. Votre mental a besoin d’être rassuré pour vous donner  l’accès aux portes de l’âme. Si les pensées sont trop présentes, répétez autant de fois que nécessaire : Mental s’il te plaît laisse-moi passer, mais reste vigilant, je t’en prie laisse-moi passer…

Autorisez-vous  à faire l’exercice…

Vous pouvez tapoter  sur votre cœur et dire je suis calme et confiant(e) X3

Inspirez profondément de nouveau, vous êtes détendu près à accueillir les questions.

Voici la première question pour connaître votre relation avec l’amour:

 A combien l’influence de la relation de couple de mes parents à interféré sur ma vie amoureuse ?
A combien est ma croyance d’avoir hérité des travers de mes parents ?
Quel chiffre représente la guérison pour ma dernière rupture douloureuse ?
A combien est ma croyance d’avoir guéri de ma dernière rupture ?
A combien j’évalue mon pardon en ce qui concerne mon ex-partenaire ?
A combien est ma confiance envers mon conjoint ?
A combien je me pardonne d’avoir été infidèle ? (si c’est le cas bien sûr)
A combien est ma croyance de lui avoir pardonné son infidélité ?
A combien je me pardonne pour avoir manqué de lucidité sur les ratés de mes relations?
A combien je culpabilise ?
A combien est ma rancune envers mon ex-partenaire ?
A combien j’évalue ma peur de m’engager dans une relation ?
A combien j’évalue la réussite de ma relation ou de ma future relation ?
A combien j’évalue mon envie de vivre l’Amour ?
A combien je m’autorise à m’aimer ?
A combien j’évalue mon mérite d’être aimé ?
A combien j’évalue mon droit d’aimer ?
A combien je m’autorise à aimer ?
A combien j’évalue mon droit d’aimer ?
A combien j’évalue mon honnêteté envers moi ?
A combien j’évalue mon envie de voir la réalité ?de voir ce qui est ?
A combien j’évalue mon envie de guérir ?
A combien j’évalue mon envie de guérir de mon manque d’amour?
A combien j’évalue mon envie de me mettre en action pour changer ?
A combien j’évalue mon besoin de prendre soin de moi ?
A combien j’évalue mon besoin de prendre soin de l’autre ?
A combien j’évalue mon besoin de prendre soin de la relation ?
A combien j’évalue ma limite pour les besoins de la relation ?
A combien je reste fidèle à mon cœur ?

 

 

 Les 3 questions à vous poser.

 

 

Qu’est-ce que je veux, qu’est-ce qui est et qu’est-ce que je fais ?

 

Oserez-vous prendre la direction de votre cœur ?

Oserez-vous mettre fin à une relation qui vous fait du mal ?

Si les résultats sur votre relation avec l’amour vous ont surpris et que vous vous sentez triste vous pouvez

Tapotez votre thymus cœur doucement en disant :

Construisez vos phrases sur les modèles suivants :

Même si…votre ressenti… je m’accepte complètement comme je suis, je m’aime profondément du fond du cœur. 

Voici quelques exemples :

Même si je me sens triste concernant mes résultats, je m’accepte comme je suis, je m’aime profondément du fond du cœur.

Même si une partie de moi est malheureuse, je  m’accepte comme je suis, je m’aime profondément du fond du cœur.

Même si je vais mettre du temps à trouver des solutions, je m’accepte comme je suis, je m’aime profondément du fond du cœur.

Même si je sais que je ne peux pas y arriver seul, je m’accepte comme je suis, je m’aime profondément du fond du cœur.

Même si je crois que c’est impossible de m’aimer, je m’accepte comme je suis, je m’aime profondément du fond du cœur.

Peut-être que vous aurez-besoin d’être accompagné, il n’y a pas de honte à demander des l’aide.

Pour pouvoir donner de l’amour à soi, à l’autre, aux autres,  il est essentiel de se rencontrer soi-même et de s’offrir cet amour sinon ce n’est pas équilibré. Il n’existe qu’une place pour démonter les croyances, les limitations, c’est la dépersonnalisation, et ça commence par observer les pensées, le langage, exprimer ses besoins, partager ses ressentis. Rester dans son centre…quoi qu’il arrive.

C’est un véritable chemin que d’apprendre à s’aimer, à s’écouter, à s’autoriser…

 Auteur :  Clément Artois