Entre mythe et réalité : La Mandragore.

Mandra

La mandragore est une plante herbacée qui à la particularité d'avoir une racine ressemblant avec de l'imagination à une forme humaine.

Cette plante est entourée de nombreuses légendes, les anciens lui attribuant des vertus magiques extraordinaires. En effet, depuis l’antiquité, d’innombrables légendes se sont formées autours de cette plante rare et de ses pouvoirs magiques. La racine fut aussi bien portée comme talisman qu’ingérée en guise de philtre d’amour. Son usage est étroitement liée au culte des plantes, à la sorcellerie ainsi qu’à la magie noire. 

En raison de la forme vaguement humaine de sa racine et de ses composés alcaloïdes, la mandragore a été associée depuis l’antiquité à des croyances et des rituels magiques. Elle est devenue au fil des années tellement mystérieuse dans le folklore, qu’elle a été par la suite considérée non seulement comme la plus puissante mais également comme la plus dangereuse de toutes les herbes magiques.

Au cours des siècles, la pensée magique a largement influencé les esprits, et il était tentant de croire que les maladies qui affectaient les êtres humains leur étaient envoyées par des divinités pour les punir de leurs fautes ; il fallait donc contraindre ces esprits néfastes à s’éloigner. A cet effet, la cueillette, la préparation et l’usage des plantes obéissaient à certains rituels. En ce qui concerne la mandragore, diverses pratiques ont entouré sa cueillette. On retrouve la mandragore préparée sous forme d’onguent qu’utilisaient les sorcières pour voler sur leur balai et aller au sabbat . Elles étaient accusées de causer de nombreux maléfices et de pactiser avec le diable.

Source : Les plantes de l’amour, Les aphrodisiaques et leurs usages de l’antiquité à nos jours, éditions du Lezard, 2000